Belgique vs le reste du monde : ses atouts, ses faiblesses

30/05/12 à 16:08 - Mise à jour à 16:08

Source: Trends-Tendances

La Belgique a reperdu les deux places gagnées l'an dernier au classement mondial de la compétitivité. La FEB brandit le rapport de l'institut IMD pour réclamer une réforme de la politique fiscale belge. Notamment.

Belgique vs le reste du monde : ses atouts, ses faiblesses

© Reuters

La Belgique a perdu deux places cette année, places qu'elle avait gagnées en 2011, au classement de la compétitivité mondiale, a-t-on appris dans le rapport annuel de l'institution de management suisse IMD. La Belgique occupe ainsi la 25e place sur un total de 59 pays. Hong Kong occupe cette année la 1ère place, devant les Etats-Unis, la Suisse, Singapour et la Suède.

Positif. La Belgique réalise de bons scores concernant les investissements internationaux (5e place), l'enseignement (8e place) et le commerce international (11e place).

Négatif. Les mauvais points sont la politique fiscale (58e place), les finances publiques (51e place) et le marché du travail (49e place).

"Le classement de l'IMD est clair : la Belgique est moins attractive que l'an dernier aux yeux des investisseurs, a estimé dans un communiqué Rudi Thomaes, administrateur délégué de la Fédération des entreprises de Belgique. Si nous voulons que cette tendance s'inverse, notre pays doit absolument placer la compétitivité au coeur de son action, en s'attaquant notamment à la réforme de sa politique fiscale ou en faisant preuve de plus de proactivité dans le cadre des projets d'infrastructure."

La FEB insiste également "sur le fait que le gouvernement doit à tout prix éviter que la pression fiscale ne s'accroisse encore tout en respectant la politique d'assainissement en cours".

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires