Belgique : le mystère de sa sensibilité au pétrole

20/08/10 à 11:16 - Mise à jour à 11:16

Source: Trends-Tendances

La Belgique est le pays de la zone euro le plus sensible aux variations du prix du pétrole, selon une étude de la BCE. Quant à savoir pourquoi, mystère...

Belgique : le mystère de sa sensibilité au pétrole

© Thinkstock

La Belgique est le pays de la zone euro le plus sensible aux variations du prix du pétrole, selon une étude de la Banque centrale européenne rapportée vendredi par De Tijd. Une diminution du prix du pétrole brut de 10 % fait progresser le produit intérieur brut de 0,4 % trois ans plus tard, soit 50 % de plus que la moyenne de la zone euro. Une augmentation du prix entraîne un impact négatif équivalent.

A court terme, il s'agit d'une bonne nouvelle pour la Belgique. Le prix du pétrole a baissé de plus de 12 % depuis mai à cause des craintes d'un ralentissement de la croissance mondiale et d'une baisse de la demande de produits pétroliers. Cela se traduit par une baisse du prix de l'essence à la pompe.

Les exportations, les possibilités d'emploi et les investissements sont les principaux bénéficiaires du prix du pétrole en Belgique par rapport aux autres pays. Mais si le prix du pétrole venait à augmenter fortement, la Belgique en souffrirait davantage.

La BCE ne donne pas d'explication sur cette sensibilité de la Belgique. L'utilisation massive du pétrole faite par les entreprises et les ménages pourrait être l'une des causes principales de cette sensibilité.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires