Baromètre Manpower: "Le gel des embauches va rester la norme en 2013"

11/12/12 à 11:01 - Mise à jour à 11:01

Source: Trends-Tendances

L'emploi ne devrait guère évoluer en Belgique au cours du 1er trimestre 2013, ressort-il mardi du Baromètre trimestriel Manpower. Il s'agit d'un statu quo par rapport au dernier trimestre 2012, mais un recul de 3 points par rapport à la même période un an auparavant.

Baromètre Manpower: "Le gel des embauches va rester la norme en 2013"

"En Belgique, les employeurs se montrent indécis à l'aube de 2013. Chaque entreprise s'efforce d'ajuster ses effectifs en fonction de la demande pour ses produits et services", peut-on lire dans les conclusions du baromètre.

Au cours du 1er trimestre 2013, 6% des 750 employeurs belges interrogés prévoient d'augmenter leurs effectifs tandis que 6% pensent supprimer des postes de travail. Dans le même temps, 86% des employeurs n'anticipent aucun changement dans leur masse salariale.

"Le gel des embauches va rester la norme et la route vers l'emploi s'annonce encore difficile", selon Manpower. Les opportunités d'emploi seront, début 2013, plus nombreuses à Bruxelles ainsi que dans les secteurs de la finance et des services aux entreprises.

"Les difficultés à trouver du personnel qualifié semblent tirer le baromètre à la hausse à Bruxelles", a précisé le directeur général de Manpower Belgique, Philippe Lacroix. Les perspectives d'emploi sont prudentes en Flandre (+2) et légèrement négatives en Wallonie (-1). Au niveau des différents secteurs d'activité, ce sont les activités financières, de l'assurance, de l'immobilier et des services aux entreprises (+8) et de l'électricité, gaz et eau (+4) qui semblent mieux résister. L'indice est, par contre, négatif dans la construction (-1), l'horeca (-2), le transport, la logistique et les communications (-2) et le commerce de gros et de détail (-3).

En Europe, pour la première fois depuis le lancement des baromètres, les pays présentant les intentions de recrutement négatives sont majoritaires (12 sur 22 pays sondés). Ailleurs dans le monde, l'enquête démontre qu'aux Etats-Unis (+12), les perspectives d'emploi restent stables. Pour l'Inde (+27) et la Chine (+14), les intentions de recrutement sont positives mais chutent fortement sur une année. Les employeurs de Taïwan (+35) et du Brésil (+21) rapportent les prévisions les plus favorables.

Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires