Barack Obama évite la paralysie

15/04/11 à 09:50 - Mise à jour à 09:50

Source: Trends-Tendances

In extremis : à une heure près, l'administration Obama était paralysée, faute de loi de finances adoptée par la Chambre des représentants. Les élus ont toutefois approuvé le texte, par 260 voix "pour" et 167 "contre".

Barack Obama évite la paralysie

© Bloomberg

La Chambre des représentants américaine a voté jeudi une loi de finances évitant la paralysie du gouvernement fédéral et permettant une réduction budgétaire de 38,5 milliards, fruit de longues négociations entre les deux partis du Congrès et la Maison-Blanche. Les élus ont adopté le texte par 260 voix contre 167. Au total, 59 républicains ont voté contre, la majorité républicaine a donc obtenu l'adoption du texte avec l'aide d'élus démocrates.

Un accord sur le budget, conclu vendredi entre les deux partis du Congrès et la Maison-Blanche, a permis in extremis - moins d'une heure avant l'échéance vendredi soir à minuit (samedi 4 h GMT) - d'éviter une fermeture partielle des services de l'administration. Le Congrès avait ensuite adopté une mesure provisoire d'une semaine.

Le texte adopté jeudi par la Chambre prolonge cette fois-ci le financement des opérations de l'administration fédérale pour le reste de l'exercice budgétaire 2011, c'est-à-dire jusqu'au 30 septembre. Le Sénat doit voter à son tour sur cette loi de finances du fonctionnement de l'administration américaine.

Une fois l'accord entériné par le Congrès, le président devra promulguer la loi de finances. Les élus du Congrès partiront ensuite en congés parlementaires pour deux semaines avant de s'atteler, à leur retour à Washington, aux débats sur le budget 2012 et à celui sur le nécessaire relèvement du plafond de la dette (14.290 milliards de dollars) qui promettent d'être houleux. Ces deux débats serviront de fil directeur à la campagne électorale pour la présidentielle de 2012.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires