Baisse des paiements illégaux dans les commerces de tabac et chez les négociants en or

25/01/16 à 12:24 - Mise à jour à 12:28

Source: Belga

"Les enquêtes du SPF Economie montrent que les secteurs du tabac et de l'or sont sur la bonne voie en ce qui concerne le nombre de transactions illégales en espèces", affirme lundi le SPF Economie dans un communiqué.

Baisse des paiements illégaux dans les commerces de tabac et chez les négociants en or

© Belga

Les résultats de cette nouvelle enquête ont montré que ceux-ci suivent davantage les règles: 21,6% des commerçants de tabac, contre 50% en 2014, et 13% des négociants en or, contre 38% en 2013, ne respectent pas encore les limitations dans ce domaine. Au total, le SPF Economie a mis au jour 2,3 millions d'euros de paiements illégaux en espèces.

En 2015, le SPF Economie a concentré ses contrôles à propos des paiements illégaux dans les commerces sur les seuls secteurs des commerces de tabac et des négociants en or. Pendant le premier semestre de 2015, le SPF Economie a contrôlé 213 petits commerçants de tabac: 1 sur 5 (soit 21,6%) payait ses fournisseurs avec trop d'argent en liquide.

La moitié des infractions ont été constatées dans les "tabac shops" près de la frontière française et à la Côte belge. "Les Français et les Britanniques viennent nombreux acheter des cigarettes dans ces tabac shops parce qu'elles sont moins chères en Belgique. Ces clients étrangers paient surtout en liquide et le commerçant paie ensuite son fournisseur avec cet argent plutôt que de l'apporter à la banque, ce qui explique le plus grand nombre d'infractions dans ces tabac shops", explique Chantal De Pauw, porte-parole du SPF Economie.

Au total, 2,04 millions d'euros de paiements illégaux en espèces ont été découverts lors de l'enquête sur ce secteur. Par ailleurs, entre janvier et mai 2015, le SPF Economie a contrôlé 106 négociants en or et bijoutiers. Seuls 14 commerçants (soit 13,2%) ont enfreint la limitation sur le paiement en espèces.

Plus précisément, il s'agissait de 10 infractions pour la vente d'or et quatre pour l'achat. Au total, 246.000 euros de transactions illégales ont été décelés. La diminution du nombre d'infractions et du montant décelé est particulièrement importante dans ce secteur. En 2013, 76 des 200 acheteurs d'or contrôlés (38%) avaient fait l'objet d'un procès-verbal.

Le secteur de l'or rassemblait à lui seul la quasi totalement du montant fraudé, avec 703 millions d'euros payés illégalement en espèces. "Cette année, les contrôles se sont concentrés sur les entreprises de détail", explique Chantal De Pauw, pour justifier la baisse spectaculaire des montants décelés. Tout bien ou ensemble de biens dont le prix de vente dépasse 3.000 euros ne peut plus être payé en espèces depuis le 1er janvier dernier, afin de lutter contre la fraude et le blanchiment.

En savoir plus sur:

Nos partenaires