Avantage fiscal pour les actions: "rien d'indécent à créer des emplois" pour Vanackere

08/01/13 à 16:02 - Mise à jour à 16:02

Source: Trends-Tendances

Le ministre des Finances Steven Vanackere (CD&V) s'est étonné, mardi, des critiques formulées par la FGTB à l'encontre de son idée de rendre l'acquisition d'actions fiscalement plus intéressante afin de réorienter les sommes colossales placées par les Belges sur des comptes d'épargne vers le capital à risque.

Avantage fiscal pour les actions: "rien d'indécent à créer des emplois" pour Vanackere

© Belga

Nous ne comprenons pas qu'une organisation syndicale puisse trouver incorrecte une mesure visant à créer des emplois, réagit-on dans l'entourage du grand argentier. Du côté du porte-parole du ministre des Finances, on souligne que la proposition a pour objectif de permettre aux entreprises -également celles qui ne sont pas cotées en Bourse- de faire croître leurs fonds propres avec du capital qui se trouve aujourd'hui placé sur les comptes d'épargne. "Les entreprises sans capital ne créent par de richesses. Ce n'est pas une condition suffisante mais bien une condition nécessaire pour créer de nouveaux emplois", explique le porte-parole.

"L'idée d'orienter l'épargne belge vers des investissements sociaux et environnementaux est un projet de M. Vanackere, approuvé au sein du gouvernement et qui est en cours d'élaboration avec M. Vande Lanotte", ajoute le parte-parole du ministre des Finances.

Le président de la FGTB, Rudy De Leeuw, a qualifié, mardi dans un communiqué, d'indécente, la proposition de M. Vanackere relative à l'acquisition d'actions. La veille, la secrétaire générale de la FGTB, Anne Demelenne, avait déjà rejeté cette idée, demandant au ministre des Finances des propositions "plus sérieuses" de réforme fiscale.

Belga

Nos partenaires