Augmentation des contrôles de chefs d'entreprises: le SNI dénonce une chasse aux sorcières

03/06/13 à 17:03 - Mise à jour à 17:03

Source: Trends-Tendances

La chasse aux sorcières entreprise par le fisc nuira sérieusement à l'entrepreneuriat, réagit lundi le Syndicat Neutre pour Indépendants (SNI), après que De Standaard a rapporté que les contrôles avaient davantage visé les chefs d'entreprise et indépendants en 2012.

Augmentation des contrôles de chefs d'entreprises: le SNI dénonce une chasse aux sorcières

Le fisc a contrôlé un tiers de chefs d'entreprise en plus en 2012 qu'en 2011, rapportait lundi De Standaard. Les indépendants ont également été plus souvent dans le viseur de l'administration, tandis que les salariés ont vu le nombre de contrôles baisser de 20%.

"Le fisc vise donc tout le monde qui veut entreprendre dans notre pays", réagit la présidente du SNI Christine Mattheeuws. "C'est insensé. Le statut social des indépendants et des salariés est depuis longtemps différent, et maintenant également le nombre de contrôles fiscaux. Par conséquent, quasi plus personne ne voudra encore se lancer comme indépendant. En faisant comme si chaque indépendant ou dirigeant d'entreprise était un fraudeur, on détruit l'entrepreneuriat en Belgique. Est-ce le but recherché?"

"Les indépendants et les PME ont vraiment l'impression, à l'heure actuelle, qu'ils doivent à eux seuls remplir le trou budgétaire, vu les mesures et les taxes anti-entrepreneuriales prises à leur encontre", conclut le Syndicat.

En savoir plus sur:

Nos partenaires