Au Mexique, le prix de l'essence va augmenter de 20% du jour au lendemain

29/12/16 à 12:43 - Mise à jour à 12:43

Source: Afp

Le prix de l'essence va augmenter de plus de 20% au Mexique au 1er janvier dans le cadre de la dérégulation du secteur de l'énergie et son ouverture au privé.

Au Mexique, le prix de l'essence va augmenter de 20% du jour au lendemain

© Reuters

Le prix de l'essence augmentera de 20,1% et celui du diesel de 16,5%, a annoncé le ministre des Finances José Antonio Meade.

A partir du 18 février, le prix plafond fixé par le gouvernement sera réajusté tous les jours.

Il s'agit là de la première étape de l'ouverture au privé du marché des carburants et de libéralisation des prix initialement prévue pour 2018 mais que le gouvernement mexicain a choisi de mettre en place un an plus tôt.

Ce processus de libéralisation va permettre "de passer d'un marché monopolistique à un marché concurrentiel", mettant ainsi fin au monopole de l'entreprise d'Etat Pemex, a indiqué Guillermo Garcia, président de la commission de régulation de l'énergie.

Après la fin mars, "l'offre et la demande détermineront le prix", explique le responsable de l'organisation des distributeurs-détaillants de pétrole, José Carlos Femat Romero.

La dérégulation débutera par les Etats de Basse-Californie et de Sonora (nord), avant d'être peu à peu étendue à l'ensemble du pays vers la fin de l'année 2017, a-t-il indiqué à l'AFP.

Ce changement est l'une des étapes de la réforme énergétique lancée par le président Enrique Peña Nieto, qui tente de redynamiser le secteur pétrolier, alors que les réserves sont en déclins et le carburant en majorité importé de l'étranger car le Mexique manque de raffineries.

Le chef de l'Etat a signé en août 2014 une réforme historique mettant fin à un monopole d'Etat de près de 80 ans dans ce secteur, ouvrant l'exploitation pétrolière au Mexique à des sociétés privées étrangères.

La compagnie nationale Pemex avait jusqu'alors le monopole de la vente et la distribution du carburant.

Beaucoup anticipent une hausse de l'inflation dans la foulée de la hausse des prix du carburant.

Cette réforme, combinée à la récente décision de la Réserve fédérale américaine d'augmenter son taux directeur, a incité la banque centrale mexicaine a remonter son taux directeur il y a deux semaines, pour la deuxième fois en un mois.

Nos partenaires