Astrid continuera les missions économiques : "Pourquoi changer ? Elle fait ça très bien"

14/01/15 à 14:33 - Mise à jour à 14:33

Source: Knack

La princesse Astrid continuera à mener les missions économiques en 2015 et 2016."Pourquoi devrait-elle arrêter ? Elle le fait très bien et elle défend loyalement nos intérêts" déclare l'Agence pour le Commerce extérieur au quotidien Het Laatste Nieuws.

Astrid continuera les missions économiques : "Pourquoi changer ? Elle fait ça très bien"

La princesse Astrid en mission économique à Singapour © BELGA

Après l'accession au trône du prince Philippe le 21 juillet 2013, l'Agence pour le Commerce extérieur a dû partir à la recherche d'un nouveau membre de la famille royale pour diriger les missions. Initialement, la désignation de la princesse Astrid semblait provisoire. Il était question que son fils Amedeo lui succède à terme. Entre-temps, le prince Amedeo exerce une fonction à temps plein au sein de laquelle il ne peut mener de missions. En outre, les réactions à propos de la princesse Astrid sont très positives.

"Nous partons du principe que la princesse Astrid restera à son poste" confirme Fabienne L'Hoost, la directrice de l'agence pour le Commerce extérieur au journal Het Laatste Nieuws. "La princesse Astrid a rapidement trouvé sa place et elle s'est développée dans son rôle. Elle est très intéressée par les activités de nos entreprises et elle défend loyalement nos intérêts."

Son agenda est donc fixé pour l'année à venir : elle présidera une mission économique au Qatar et aux Émirats arabes unis. Plus tard, elle ira sur la côte ouest canadienne et en Indonésie.

En raison d'économies, le gouvernement a décidé de réduire le nombre de missions princières de quatre à deux par an. "Faire passer une arme aussi importante au second plan ne donne pas le bon signal" avait confié le professeur en politique internationale Rik Coolsaet à nos confrères de Knack.be

"Un prince ou une princesse est pertinent et ouvre des portes qui resteraient fermées autrement, un élément qu'on ne peut sous-estimer. "Une étude a démontré que les missions en présence d'un membre de la famille royale avaient davantage de succès et aboutissaient à de meilleurs accords. "Dans les pays avec des régimes autoritaires comme la Chine et la Russie, le leader a son importance. Quelqu'un de la famille royale a beaucoup plus de poids grâce à son statut protocolaire. En outre, une tête couronnée augmente la valeur d'actualité d'une telle mission".

Nos partenaires