Argent belge "planqué" en Suisse : le fisc retient la leçon de KB-Lux

03/02/10 à 09:25 - Mise à jour à 09:25

Source: Trends-Tendances

Le fisc et la justice belges ayant, depuis l'affaire KB-Lux, une mauvaise expérience avec les "informations volées", ils projettent de travailler de manière très prudente afin de collecter les informations. Notre ministre des Finances demandera donc si la liste de données bancaires, que l'Allemagne compte acquérir pour 2,5 millions d'euros, comprend des noms belges.

Argent belge "planqué" en Suisse : le fisc retient la leçon de KB-Lux

© Belga

La Belgique projette de demander à l'Allemagne de pouvoir consulter une liste comprenant les données bancaires suisses afin de voir si des Belges s'y trouvent. Le fisc veut ainsi éviter que d'éventuelles affaires judiciaires qui en résulteraient tournent au fiasco, comme dans l'affaire KB-Lux, écrit mercredi De Standaard.

Le gouvernement allemand a indiqué qu'il allait acheter des données de comptes en Suisse de fraudeurs du fisc, proposées par un informateur, pour 2,5 millions d'euros. Cette liste reprend les noms de 1.500 Allemands soupçonnés d'avoir un compte caché en Suisse. Le fisc allemand pourrait ainsi récupérer au moins 100 millions d'euros d'impôts détournés.

Didier Reynders, ministre belge des Finances, souhaite savoir si cette lise comporte également des noms de Belges et a annoncé que l'Inspection spéciale des impôts (ISI) prendra pour cela "les initiatives nécessaires". En 2008, la Belgique avait déjà demandé la communication d'une liste achetée par le fisc allemand au Liechtenstein. L'ISI avait pu sélectionner 54 dossiers de cette liste, dont 13 ont déjà fait l'objet d'une demande d'accord à l'amiable.

Le fisc et la justice ayant, depuis l'affaire KB-Lux, une mauvaise expérience avec les "informations volées", ils projettent de travailler de manière très prudente afin de collecter les informations.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires