Après 3 années de hausse, l'emploi recule en Belgique

30/06/14 à 10:48 - Mise à jour à 10:48

Source: Trends-Tendances

Après 3 années de hausse, l'emploi a reculé l'an dernier en Belgique, constate le Conseil supérieur de l'emploi dans son rapport annuel pour 2013, publié lundi. Les pertes nettes de salariés dans les branches sensibles à la conjoncture se sont encore accentuées depuis 2012.

Après 3 années de hausse, l'emploi recule en Belgique

© Belga

L'emploi a reculé de 10.000 personnes en 2013. Les branches sensibles à la conjoncture ont accusé des pertes nettes de salariés, particulièrement dans l'industrie (-13.000 personnes) et le commerce (-8.000). Les services non-marchands ont par contre connu un accroissement de 8.000 salariés. Le travail indépendant a lui aussi contribué positivement à l'emploi (7.000 personnes).

Le chômage a continué de croître depuis 2012, avec une moyenne de 25.000 demandeurs d'emploi inoccupés (DEI) supplémentaires l'an dernier. La proportion des jeunes DEI de moins de 25 ans diminue depuis mars 2014, contrairement à celle des plus de 50 ans (42% en 2013). La progression du chômage sur base annuelle ralentit cependant depuis février 2014, nuance le rapport. En 2013, le taux de chômage harmonisé représentait 8,5% de la population active.

Selon les prévisions de la Banque Nationale de Belgique , le pays devrait renouer avec des créations nettes d'emplois en 2014, qui combleraient les pertes de 2013. Mais le nombre de chômeurs augmenterait de 17.000 unités cette année. Il semble donc "très difficile d'atteindre l'objectif de taux d'emploi de 7,3% fixé par la Belgique dans le cadre de la stratégie Europe 2020".

Face à ces évolutions, le Conseil supérieur de l'Emploi plaide pour une modernisation du droit du travail combinée à une stratégie reposant sur quatre axes, qui sont l'activation des demandeurs d'emploi, la transition professionnelle, l'accès à la formation et l'intégration des groupes les plus éloignés du marché du travail.

En savoir plus sur:

Nos partenaires