Anomalie économique : plus de retraités que de salariés en Roumanie

27/08/13 à 11:07 - Mise à jour à 11:07

Source: Trends-Tendances

La désindustrialisation massive depuis la chute du communisme en 1989 et la crise ont fait de la Roumanie "une anomalie économique", avec davantage de retraités que de salariés, relève mardi le quotidien économique Ziarul Financiar.

Anomalie économique : plus de retraités que de salariés en Roumanie

© Image Globe

En 1990, la Roumanie comptait 8,1 millions de salariés et 3,5 millions de retraités, indique Ziarul Financiar dans une longue analyse.

En 2012, le nombre de retraités est passé à 5,3 millions de personnes pour seulement 4,3 millions de salariés.

"Si le rythme actuel se poursuit, en moins de dix ans, la Roumanie ne pourra plus payer les retraites", estime le professeur Mircea Costea qui réclame une stratégie nationale à long terme pour créer des emplois.

Avec l'entrée dans l'économie de marché, la Roumanie a vu le nombre d'emplois industriels brutalement diminuer. Un des plus grand combinats sidérurgiques du pays comptait encore 27.000 employés à la fin des années 1990. Aujourd'hui propriété d'Arcelor Mittal, il n'en compte que moins de 8.000.

La récession enregistrée en 2009 et 2010 a également fait disparaître des centaines de milliers d'emplois qui n'ont pas été recréés depuis malgré le retour à la croissance, note le quotidien de référence.

Plus de deux millions de Roumains ont émigré et travaillent pour la plupart à l'étranger.

Lundi, le président roumain de centre droit Traian Basescu a mis en garde contre une montée du chômage dont le taux est passé de 6,7% de la population active en décembre 2012 à 7,6% en juin. La Roumanie est entrée dans l'Union européenne en 2007 mais elle n'a pas encore rejoint la zone euro.

En savoir plus sur:

Nos partenaires