"Angela, un peu de courage"

25/03/10 à 12:14 - Mise à jour à 12:14

Source: Trends-Tendances

La vice-présidente de la Commission européenne, la Luxembourgeoise Viviane Reding, a lancé jeudi sur les ondes de Bel-RTL un appel à l'Allemagne pour qu'elle accepte d'accorder son aide à la Grèce. Sans cela, c'est le début d'un tsunami, a-t-elle commenté.

"Angela, un peu de courage"

© Epa

La vice-présidente de la Commission européenne, la Luxembourgeoise Viviane Reding, a lancé jeudi sur les ondes de Bel-RTL un appel à l'Allemagne pour qu'elle accepte d'accorder son aide à la Grèce. Sans cela, c'est le début d'un tsunami, a-t-elle commenté.

"Angela, un peu de courage. Tu as de graves problèmes chez toi, à la maison, parce que le populisme veut que tout ton peuple, ou une grande partie, soit contre la solidarité. Dis leur que nous avons été solidaires quand l'Allemagne s'est réunifiée. Nous avons tous payé pour que cela puisse se faire et nous ne le regrettons pas", a déclaré Mme Reding.

La vice-présidente a précisé qu'elle n'était ni du côté de Sarkozy (qui veut aider la Grèce, ndlr), ni de Merkel, mais "du côté des citoyens et des institutions". "Nous sommes dans une famille. Si un tout petit membre va mal, il faut l'aider parce que ne pas l'aider aura une influence sur tous les autres qui ne vont pas si bien non plus, comme le Portugal, l'Espagne, l'Angleterre, la France, etc", a-t-elle expliqué, remarquant que "la Grèce peut être le début d'un tsunami".


Trends.be, avec Belga

Nos partenaires