Amnistie fiscale : pour ou contre une 3e DLU ?

23/02/12 à 09:30 - Mise à jour à 09:30

Source: Trends-Tendances

Le secrétaire d'Etat à la Lutte contre la fraude n'en veut pas, et pourtant... L'idée d'une nouvelle amnistie fiscale fait son chemin dans les esprits politiques. Bien ficelée, la mesure pourrait rapporter davantage que les 496 millions de la DLU de 2004. Précieux, en ces temps de disette budgétaire...

Amnistie fiscale : pour ou contre une 3e DLU ?

© Image Globe/Herwig Vergult

Il y a des chances, dit-on... Remise sur la table par la ministre des Classes moyennes, Sabine Laruelle (MR) - mais aussi par le ministre du Budget lui-même - l'idée d'une nouvelle amnistie fiscale n'est en tout cas pas neuve. Elle est même dans l'air depuis plusieurs mois. C'est Bernard Clerfayt (FDF), l'ancien secrétaire d'Etat en charge de la Lutte contre la fraude fiscale qui l'avait lancée l'an dernier en contrepartie de la levée du secret bancaire.

Bien ficelée, la mesure pourrait rapporter plusieurs centaines de millions d'euros. Voire plus que les 496 millions de la déclaration libératoire unique (DLU) de 2004. Inutile de dire qu'en période de vaches maigres, pareils chiffres ont de quoi faire réfléchir les plus réticents. Même ceux qui, à gauche de l'échiquier politique, sont idéologiquement opposés à ce genre de grande opération de régularisation des capitaux. Pragmatisme budgétaire oblige. Mieux vaut aller chercher de l'argent dans la poche des fraudeurs, se disent-ils, que de toucher au pouvoir d'achat d'autres catégories de la population ou au train de vie de l'Etat.

Rappelons en effet que le gouvernement doit trouver deux bons milliards d'euros dans les semaines qui viennent. Un nouveau grand pardon pourrait permettre de parcourir une partie non négligeable du chemin. L'avenir nous dira donc si ce scénario d'une nouvelle amnistie fiscale, rendu possible par l'ampleur du trou budgétaire, se réalisera ou pas. Et surtout, quelles concessions seront obtenues en échange.

DLU : John Crombez ne veut pas d'une nouvelle amnistie fiscale

John Crombez, secrétaire d'Etat (SP.a) à la Lutte contre la fraude, s'oppose toutefois à une nouvelle amnistie fiscale : "Ce n'est pas un bon signal, affirme-t-il dans un entretien publié jeudi par Le Soir. Je ne veux pas d'une nouvelle DLU. Cela n'améliore pas la perception d'injustice. Pourquoi ? Nous avons un système récurrent de DLU qui équilibre ce qu'il faut payer comme amende. Quel message envoie-t-on à ceux qui respectent les règles, qui ont payé leurs impôts, en organisant une nouvelle DLU ? Vous avez triché, mais bon... C'est une invitation à tous à ne pas payer ses impôts."

Le socialiste flamand souligne cependant n'avoir "pas vu de telle proposition sur la table" : seulement "des ballons d'essai dans les journaux". A sa décharge, les acteurs politiques ont multiplié les petites déclarations dans la presse, ces dernières semaines. Au risque de déprimer un peu plus encore le citoyen belge, qui a déjà le moral dans les chaussettes ?

Trends.be, avec Sébastien Buron et Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires