Afrique du Sud, chronique d'une crise annoncée

26/12/17 à 15:08 - Mise à jour à 15:09
Du Trends-Tendances du 21/12/17

Au pouvoir depuis la fin de l'apartheid, l'ANC est à bout de souffle. Sa gestion désastreuse et la corruption endémique de l'ère Jacob Zuma pourraient coûter au pays sa souveraineté économique

Si dans les derniers temps de l'apartheid, il y a eu un jour qui a marqué la fin de la domination blanche, c'est le 31 juillet 1985, quand la Chase Manhattan Bank a annoncé qu'elle ne prêterait plus d'argent à l'Afrique du Sud. Quelques jours plus tôt, un rapport de la Citibank avait signalé que les finances du pays étaient dans un état désastreux. D'autres banques internationales n'ont pas tardé à emboîter le pas à la Chase Manhattan en cessant, elles aussi, de consentir de nouveaux prêts à Pretoria.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires