Accord surprise sur le travail de nuit pour l'e-commerce

21/12/15 à 19:15 - Mise à jour à 20:52

Source: Belga

Un accord-cadre sectoriel a été conclu lundi par les partenaires sociaux, rendant le travail de nuit possible pour le commerce électronique (e-commerce) dans le secteur du commerce et de la distribution, indique lundi soir le vice-Premier ministre et ministre de l'Emploi, Kris Peeters. Un accord inattendu car les négociations étaient encore dans l'impasse la semaine dernière.

Accord surprise sur le travail de nuit pour l'e-commerce

© Belga

Tous les signataires s'engagent, sur base des principes énoncés ce jour, à conclure des accords au niveau de l'entreprise qui permettent le développement des activités de l'e-commerce et de créer des emplois, souligne le ministre.

"Cet accord est un pas important. Le choix de la voie de la concertation sociale a été payant. Tous les partenaires sociaux ont signé cet accord. Il y a maintenant une solution stable et durable pour l'e-commerce. Chaque entreprise pourra à présent concrétiser à sa mesure cette CCT-cadre. Il est primordial que cet accord permette de créer à court terme pas mal de nouveaux emplois de qualité dans les secteurs du commerce et de la distribution", indique encore le ministre, rappelant que les deux secteurs emploient déjà 250.000 personnes.

Cet accord ne concerne que les secteurs du commerce et de la distribution. Pour la logistique et le secteur du transport, un arrêté royal autorisait déjà le travail de nuit. C'est à la demande des employeurs qu'un cadre global a été négocié avec les partenaires sociaux. "Le cadre pour le transport et la logistique existe depuis longtemps déjà. Les entrepreneurs voulaient créer un cadre spécial, ce qui était pratiquement impossible. Désormais, les entreprises ont la liberté de discuter d'e-commerce au niveau de l'entreprise", a expliqué Wannes Gielis de la LBC-NVK.

Nos partenaires