Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

20/10/14 à 11:48 - Mise à jour à 11:48

80.000 emplois en 3 ans, est-ce possible?

Avec l'arrivée d'un nouveau gouvernement fédéral très contesté par l'opposition, c'est la certitude d'avoir des discussions animées, non seulement sur les propos des ministres étiquetés NV-A, mais également sur les chiffres dévoilés par la coalition suédoise.

80.000 emplois en 3 ans, est-ce possible?

Laurette Onkelinx. © Belga

Le chiffre qui pour le moment chiffonne même les économistes, c'est la volonté de créer 80.000 emplois en 3 ans ! Et tous ces emplois seraient créés grâce à la magie du saut d'index et aux mesures de baisses des charges patronales. En contrepartie de ces deux mesures-phares, le nouveau ministre des finances a promis 80.000 nouveaux jobs étalés sur 3 ans.

Mais est-ce possible techniquement ? Avant même de chercher à répondre à la question, Olivier Chastel, président du MR, et ancien ministre du budget, a déjà indiqué que ce chiffre de 80.000 emplois ne devait pas être pris au pied de la lettre. Il a eu raison de prendre ses précautions. L'ancien premier ministre Guy Verhofstadt avait beaucoup communiqué à l'époque sur le fait que son gouvernement allait créer 200.000 emplois. Il avait promis cela d'autant plus facilement qu'il avait la chance d'avoir une conjoncture très favorable ! Bon, il a frôlé les 200.000 emplois mais il ne les a pas atteints car son gouvernement en a créés 187.000 pour être exact. L'opposition s'est bien moqué de lui durant sa législature .

Partager

Le chiffre de la "suédoise" qui chiffonne même les économistes, c'est la volonté de créer 80.000 emplois en 3 ans !

Ce qui me fait penser à ce que disait le regretté patron John Goossens, "you never win silver, you lose gold". Autrement dit, personne ne retiendra jamais que vous étiez proche de votre objectif, mais tout le monde retiendra que vous avez perdu votre objectif !

Mais revenons à ces 80.000 emplois à créer en 3 ans. Possible ou pas ? Premier élément de réponse : cela ne dépendra pas des entreprises mais de la conjoncture, la plupart des économistes belges sont d'accord là-dessus. Si je diminue vos charges mais que votre carnet de commandes reste vide, vous n'allez pas engager du personnel. Au fond, dit brutalement, les entreprises ne créent pas stricto sensu de l'emploi contrairement à ce que l'on pense trop souvent. C'est leur carnet de commandes, donc la conjoncture, et donc la demande qui crée des emplois.

Deuxième élément de réponse : pour créer 80.000 jobs par an, il faudrait une croissance de 1,8% à 2% par an. Or, toutes les prévisions donnent des taux de croissance plus proches de 1% que des chiffres que j'ai mentionnés. Donc, oui, cette promesse de 80.000 emplois créés en 3 ans est en principe intenable.

Maintenant soyons de bon compte : l'opposition se plaint publiquement du saut d'index, mais s'en réjouit en privé, car réalisé par d'autres. Ce saut d'index lui permettra de souffler au niveau des salaires publics régionaux. Pour le reste, c'est plutôt réjouissant de voir le débat refaire son retour au parlement ; au moins, on ne risque plus de s'ennuyer. Après tout, le débat, c'est la démocratie.

En savoir plus sur:

Nos partenaires