5.000 euros : la facture de la crise pour chaque Belge

22/06/11 à 09:46 - Mise à jour à 09:46

Source: Trends-Tendances

Sur une période de huit ans, les dégâts de la crise financière sur l'économie belge dans son ensemble s'élèvent à plus de 53,6 milliards d'euros. Soit quelque 5.000 euros par habitant.

5.000 euros : la facture de la crise pour chaque Belge

© Thinkstock

La crise financière qui a éclaté en 2008 et a fortement ralenti l'économie mondiale coûte près de 5.000 au Belge moyen. Il s'agit des pertes cumulées sur une période de huit ans, écrit De Tijd sur base de calculs du Bureau fédéral du plan.

L'économiste Igor Lebrun a basé ses calculs sur le produit intérieur brut potentiel, soit la quantité maximale de biens et services qu'un pays peut produire sans que l'inflation ou d'autres tensions apparaissent dans l'économie.

Igor Lebrun a comparé les prévisions de 2008 à celles de 2011. Il est évident, selon De Tijd, que l'influence négative de la crise sur le PIB potentiel augmente progressivement. La crise a pesé sur le PIB potentiel en 2009 de 0,7 %, ou 2 milliards d'euros. L'impact en 2016 et sans doute les années suivantes s'élève à quelque 3 %.

Sur une période de huit ans, les dégâts sur l'économie belge dans son ensemble s'élèvent à plus de 53,6 milliards d'euros.

Quelque 80 % de l'impact négatif à moyen terme est dû au ralentissement des investissements. De nombreuses entreprises ont enterré ou revu drastiquement à la baisse leurs plans d'expansion. D'autres ont fait faillite.

L'influence négative parce que les gens travaillent moins est relativement limitée. Igor Lebrun relève que le chômage belge a moins augmenté que prévu durant la crise.

Trends.be, avec Belga

Nos partenaires