10 commandements pour une politique industrielle d'avenir

17/03/10 à 14:49 - Mise à jour à 14:49

Source: Trends-Tendances

"Comme le montre la saga Opel, la crise économique que nous vivons actuellement met de plus en plus de pression sur la pérennité de nos entreprises industrielles", estime l'Itinera Institute. Ce "think tank" livre donc ses 10 commandements pour "une politique industrielle réussie en Belgique".

10 commandements pour une politique industrielle d'avenir

L'Itinera Institute a publié, sur son site Internet, les "10 commandements d'une politique industrielle réussie en Belgique". Ceux-ci s'inscrivent dans le cadre plus général qui voit le gouvernement fédéral estimer qu'il a, suite à la crise économique, "un rôle à jouer dans la reconstruction du tissu industriel, écrit Ivan Van de Cloot, économiste en chef du think tank, dans un communiqué. La Flandre pense même à un fonds de transformation de 500 millions d'euros pour l'économie flamande, tandis que la Wallonie prend des initiatives industrielles dans le cadre du plan Marshall."

Or, "nous avons besoin d'un cadre qui définisse le mieux possible les conditions sous lesquelles le soutien de l'Etat est autorisé, continue-t-il. Le vrai défi consiste à analyser de façon objective si une politique industrielle spécifique mène au succès ou si elle ne sert que les projets de prestige qui engloutissent beaucoup d'argent."

Voici les 10 commandements tels que résumés par l'Itinera Institute :

1. Soutenir uniquement les nouvelles technologies

"Une condition indispensable pour éviter tout gaspillage de fonds publics serait de soutenir uniquement les nouvelles technologies (les industries sunrise plutôt que sunset)."

2. Etablir des objectifs précis, évaluer en toute transparence

"Il est nécessaire d'établir des objectifs précis. Si ceux-ci ne sont pas atteints dans les délais fixés, toute aide financière serait suspendue. Dans cette idée et afin de bien évaluer, le souci de transparence est une condition essentielle. Il faut donc récompenser les gagnants sans pénaliser les perdants (mais en les laissant tomber)."

3. Savoir stopper toute aide financière en cas d'évaluation négative

"Le talon d'Achille du modèle industriel réside dans l'incapacité politique à arrêter toute aide financière en cas d'évaluation négative."

4. Stimuler certaines activités du futur, non des secteurs entiers

"Il s'agit de stimuler certaines activités du futur plutôt que de favoriser certains secteurs dans leur totalité."

5. Générer suffisamment d'externalités

"Toute aide du gouvernement ne se justifie que si des externalités claires sont générées, avec une place prépondérante pour les projets d'essai qui créent un effet de démonstration intéressant."

6. Eviter toute concurrence déloyale

"Il faut éviter qu'une relation privilégiée de certaines entreprises avec le gouvernement ne crée une quelconque concurrence déloyale."

7. Assurer une collaboration équilibrée entre Etat et secteur privé

"Toute coopération entre le secteur public et le secteur privé nécessite le respect mutuel des qualités de chacune des parties. L'Etat doit avant tout promouvoir l'intérêt public."

8. Se baser sur le savoir-faire existant

"Le gouvernement doit surtout miser sur des secteurs pour lesquels il existe déjà des connaissances et des traditions en recherche et développement dans le secteur privé."

9. Faire primer le climat entrepreneurial sur la politique industrielle

"Mener une politique industrielle n'est qu'un des rôles du gouvernement. Ce gouvernement doit avant tout rendre le climat "entrepreneurial" général plus attrayant."

10. Respect le marché intérieur européen et les règles de l'OMC à la lettre

"La coordination au niveau européen, voire à un niveau supérieur, est souhaitable dans de nombreux domaines. D'une part, parce que ces domaines dépassent souvent les frontières des Etats membres individuels. De l'autre, parce que les avantages d'échelle nécessaires ne peuvent pas toujours se développer à l'intérieur d'un seul (et petit) pays."

Trends.be

Nos partenaires