1.500 milliards pour les pays en difficulté de l'Eurozone ?

16/06/11 à 14:32 - Mise à jour à 14:32

Source: Trends-Tendances

Le Fonds de soutien aux pays en difficulté dispose au total de 750 milliards d'euros. Un montant qu'il convient de doubler en manière de "filet de sécurité", estime Nout Wellink, gouverneur de la banque centrale néerlandaise.

1.500 milliards pour les pays en difficulté de l'Eurozone ?

© Bloomberg

Nout Wellink, gouverneur de la banque centrale néerlandaise, s'est déclaré jeudi favorable à un doublement du volume du Fonds européen de soutien aux pays de la zone euro en difficulté (FESF), à 1.500 milliards d'euros.

Interrogé sur une éventuelle participation du secteur privé à une nouvelle aide à la Grèce, souhaitée notamment par l'Allemagne, Nout Wellink, dans un entretien au quotidien économique néerlandais Financieele Dagblad, a répondu que celle-ci devrait être "vraiment volontaire".

"Si l'on prend le risque, on doit réaliser qu'il faut mettre en place un filet de sécurité", à savoir "un doublement du volume du Fonds" de soutien, souligne-t-il, alors que la zone euro peine à boucler un nouveau plan d'aide financière à la Grèce.

Le FESF lui-même a un volume de 440 milliards d'euros et est complété par une enveloppe de la Commission européenne et une autre du Fonds monétaire international, pour arriver à un total de 750 milliards d'euros.

Nout Wellink quitte ses fonctions de gouverneur de la banque centrale néerlandaise à la fin du mois.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires