Plus de 25.000 emplois ont disparu en un an

09/12/13 à 07:17 - Mise à jour à 07:17

Source: Trends-Tendances

(Belga) Plus de 25.000 emplois ont disparu en 2012-2013, d'après des estimations de l'Office national de sécurité sociale (ONSS), publiées lundi dans la Libre Belgique.

Plus de 25.000 emplois ont disparu en un an

Le marché du travail tarde à se redresser et la prin­cipale raison en est que jamais, au cours des dix der­nières années, on n'a créé si peu d'emplois en Belgique que lors de la période 2011­-2013. Tel est le principal cons­tat dressé par la dernière étude de Dynam, une collabo­ration entre la KULeuven et l'Office national de sécurité sociale (ONSS). Au cours de la période 2008-­2009, la crise a frappé durement le marché du tra­vail en Belgique. Entre juin 2008 et juin 2009, une perte nette de 20.000 postes de travail a été enregistrée, ce qui représente une diminu­tion de 0,5%. En 2011­-2012, la crise a été un peu moins sévère sur le marché de l'em­ploi, mais tout de même plus que ne le laisse penser la croissance économique. Entre juin 2011 et juin 2012, la Belgique a connu un recul de 145.000 postes de travail, soit une baisse de 0,4%. Et selon les estimations de l'ONSS, la diminution de l'emploi net s'est encore poursuivie en 2012­-2013, avec une perte éva­luée à 25.389 postes de travail, soit une baisse de 0,7 % par rapport à 2011­-2012. L'analyse Dynam dé­montre que le fait marquant de la deuxième rétractation est le faible taux de création d'emplois. La première période de la crise (2008­-2009) se caracté­rise par la disparition de bon nombre d'emplois (218.000), mais aussi, malgré tout, par la création de nombreux postes (198.000). Au cours de la seconde période de crise (2011­-2012), la destruction d'emplois est de 201.500, mais la création d'emplois est en net recul, à 187.000, soit le plus mauvais score depuis 2005. (Belga)

Nos partenaires