Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

24/10/13 à 11:12 - Mise à jour à 11:12

Pluie d'amendes sur le secteur bancaire

Les amendes pleuvent en ce moment sur le secteur bancaire : on vient d'apprendre que Rabobank pourrait décaisser 1 milliard de dollars sous forme d'amende, du moins, c'est ce que révèle le Financial Times ! Ce qu'on reproche à la Rabobank, c'est d'avoir participé aux manipulations de l'un des plus importants taux interbancaires au monde - le LIBOR - entre 2005 et 2009.

Souvenez-vous, le scandale du LIBOR avait éclaté en plein jour - en juin 2012 - lorsque la banque Barclays a avoué avoir négocié le paiement d'une amende de 290 millions de livres sterlings et cela, suite à une manipulation frauduleuse des taux de référence du marché interbancaire pendant quatre ans.

Pour le moment, si on fait le bilan, on constate que des sanctions ont déjà été prises au niveau de 4 banques dont la banque suisse UBS qui a déjà payé une amende de 1,5 milliard de dollars. Mais selon certaines sources le montant des amendes pourrait atteindre un jour les 20 milliards pour ce scandale du LIBOR !

Récemment encore, et pour d'autres raisons, ce sont des stars de la finance comme la banque JP Morgan ou encore le hedge fund du très célèbre Steve Cohen qui ont été pris la main dans le sac et qui ont été condamnés à payer des amendes qui se montent à plusieurs milliards de dollars !

Au final, la main de la justice américaine aura été très lourde ces derniers mois. Certains observateurs considèrent qu'elle a été plus lourde qu'en Europe. Mais toujours est-il que, depuis la crise financière de 2008, les manipulations bancaires se seraient soldées par un montant de 103 milliards de dollars sous forme d'amendes, selon l'agence d'informations financières Bloomberg. Et dans certains cas, ces amendes ont été supérieures à la somme des dividendes versés par ces banques à leurs actionnaires au cours des 5 dernières années.

Et donc, contrairement à ce que laisse croire un livre rédigé par un ancien banquier français, et qui a beaucoup de succès en ce moment sur les plateaux de télévision, notamment parce qu'il assure que les gouvernements n'ont rien fait après la crise ! Cette série d'amendes colossales et en rafale démontre qu'au contraire les autorités financières ne se laissent pas faire, qu'elles ont haussé le ton. Visiblement, elles ne se contentent pas de gueuler, elles ont également la main très lourde...

Nos partenaires