Plan européen de l'acier: les métallos de la CSC et de la FGTB rejettent l'avant-projet

16/05/13 à 13:58 - Mise à jour à 13:58

Source: Trends-Tendances

(Belga) Les métallos de la CSC et de la FGTB ont rejeté l'avant-projet du Plan d'action européen de l'acier discuté jeudi lors de la dernière table ronde réunissant les principaux acteurs européens du secteur de la sidérurgie, à Bruxelles.

"Nous regrettons le manque flagrant de consensus entre les différents Etats membres. Cette dissonance de points de vue risque d'handicaper et de freiner l'adoption d'un plan européen approprié, pourtant urgent et indispensable", a confié à l'Agence Belga le secrétaire général de l'ACV-CSC METEA, Gabriel Smal. "Il s'agit d'un véritable recul par rapport à la précédente table ronde, en février dernier", a ajouté le secrétaire général des Métallos Wallonie-Bruxelles de la FGTB, Nico Cué. Cette quatrième table ronde sur l'avenir de l'industrie sidérurgique européenne, mise en place par le commissaire européen chargé de l'Industrie Antonio Tajani, réunissait ce jeudi à Bruxelles les industriels et syndicats du secteur en vue de l'adoption en juin d'un Plan d'action européen de l'acier. "D'une manière générale, tout le monde reconnaît l'importance stratégique de l'industrie sidérurgique en Europe, mais l'Allemagne, la Grande-Bretagne et les Pays-Bas entravent le consensus", d'après le syndicat chrétien. "Le document qui nous a été soumis ce matin est un véritable catalogue de politiques libérales qui nous mèneront droit dans le mur", affirme pour sa part la FGTB, qui parle d'un véritable recul par rapport au dernier document soumis. L'ACV-CSC METEA regrette également que l'avant-projet ne réponde pas "à l'urgence industrielle et aux fermetures et restructurations actuelles qui vont déboucher sur un énorme gâchi en termes d'emploi et de perte de compétence". La fédération syndicale européenne du métal, du textile et de la chimie (Industriall) devrait exiger prochainement une rencontre avec le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso. Cette quatrième table ronde coïncidait avec l'European Steel Day (Journée européenne de l'acier), organisée à l'Autoworld de Bruxelles par l'association des producteurs d'acier européens Eurofer, dont fait partie ArcelorMittal. Les syndicats y ont mené une action jeudi matin afin de faire part de leurs revendications. (Belga)

Nos partenaires