Plan Brussels Airlines: "Pas question de signer un chèque en blanc"

09/10/12 à 16:20 - Mise à jour à 16:20

Source: Trends-Tendances

(Belga) La BeCa, l'association belge des pilotes de ligne, a réagi mardi au plan d'économie présenté la veille par la direction de Brussels Airlines. Le plan, qui ne prévoit pas de licenciements, propose aux 600 pilotes de travailler à temps partiel ces deux prochaines années. "Nous sommes prêts à faire des efforts et nous sommes conscients que la Lufthansa attend des résultats avant de s'engager davantage. Mais, la direction doit prouver aux pilotes que ces mesures serviront à quelque chose. Nous ne signerons pas de chèque en blanc" a affirmé BeCa.

Plan Brussels Airlines: "Pas question de signer un chèque en blanc"

Dans le plan d'économie de la direction, deux éléments seront matière à débat dans les semaines qui s'annoncent: le gel des salaires et l'augmentation de la productivité. "Les salaires des pilotes évoluent selon une grille barémique. Cela permet aux plus jeunes, dont le salaire de départ est bas, d'escompter à moyen terme une hausse significative du traitement. Geler le salaire des pilotes jusqu'en 2014, c'est inévitablement retarder leur carrière de deux années". Le reproche d'une trop faible productivité est souvent faite aux pilotes. Pour la BeCa, il n'est pas honnête de comparer la situation des pilotes long courrier d'une compagnie comme la Lufthansa à celle de Brussels Airlines. "Nous ne jouissons absolument pas du même réseau. C'est là que la bât blesse. Un pilote de Brussels Airlines qui effectue un vol Bruxelles-Barcelone sur la journée pourrait encore assurer un autre vol court Bruxelles-Londres. Mais, ce trajet est réservé à d'autres pilotes..." La BeCa a aussi signalé que, sur les vols long courrier, la situation est plutôt au manque qu'au surplus de pilote. La compagnie devrait ainsi régulièrement faire appel à des pilotes pourtant en temps de récupération. "Nous avons toujours exprimé notre volonté de participer à l'effort d'économie. Mais est-ce que ce plan va réellement améliorer la situation ? Le temps partiel des pilotes ne comblera certainement pas les 80 millions de perte en 2011 et les 100 millions annoncés pour 2012. Où va-t-on trouver le reste de l'argent ? " a aussi posé comme question l'association belge des pilotes de ligne. (ERIC LALMAND)

Nos partenaires