Un patron chinois disparaît avec 140 millions d'euros... mais promet de revenir

25/04/16 à 11:37 - Mise à jour à 11:37

Source: Afp

Le patron d'une société chinoise de gestion de patrimoine, suspecté de s'être enfui avec près de 140 millions d'euros et recherché par la police, a refait surface lundi dans une vidéo, assurant qu'il serait "bientôt de retour".

Un patron chinois disparaît avec 140 millions d'euros... mais promet de revenir

Image d'illustration © iStock

Yang Weiguo, le président du conglomérat Wangzhou Group, a disparu avec environ un milliard de yuans (137 millions d'euros) la semaine dernière, a annoncé l'agence officielle Chine nouvelle dimanche soir.

Une filiale de gestion de patrimoine dirigée par M. Yang, Wangzhou Fortune, fait face depuis la mi-avril à des difficultés de trésorerie, selon l'agence.

Wangzhou Fortune, société présente dans plusieurs villes dont Shanghai, a publié un communiqué la semaine dernière annonçant la disparition de Yang Weiguo, et le signalement de l'affaire à la police.

Mais dans une vidéo postée sur l'internet par le journal 21st Century Business Herald, le patron disparu a appelé les investisseurs à ne pas s'inquiéter.

"Bonjour tout le monde, c'est moi", déclare un homme se présentant comme M. Yang, habillé d'une veste de costume et d'une chemise déboutonnée au niveau du col. "Ne vous inquiétez pas, je serai bientôt de retour".

Dans un communiqué publié par le journal, il a par ailleurs nié toute malversation.

Wangzhou Group compte une centaine d'implantations dans plus de 50 villes, et ses activités s'étendent de la logistique à l'hôtellerie, en passant par les médias et la finance, selon son site internet.

Cette affaire semble être la dernière d'une série de fraudes financières présumées, dans un contexte de ralentissement économique, certaines sociétés d'investissement se retrouvant dans l'incapacité de verser les rémunérations promises.

Courant avril, la police a détenu plus de 20 dirigeants de sociétés financières du groupe Zhongjin, dont son PDG, interpellé à l'aéroport en tentant apparemment de fuir le pays à bord d'un avion affrété pour l'occasion.

Autre gestionnaire de fortune, Jinlu Financial Advisors a également rencontré des difficultés pour rémunérer ses investisseurs, certains assiégeant en réaction le siège de l'entreprise à Shanghai.

Dans un autre récent scandale, Ezubao est soupçonnée d'avoir extorqué 50 milliards de yuans (7 milliards d'euros) à 900.000 investisseurs, en promettant des taux d'intérêts très élevés. Ses dirigeants ont décrit une pyramide de Ponzi lors d'aveux télévisés.

Plusieurs autres chefs d'entreprise ont momentanément "disparu" ces derniers mois avant de refaire surface en expliquant avoir "participé" à une enquête de police dans des affaires financières.

En savoir plus sur:

Nos partenaires