Un homme de KBC pour diriger la Slovénie

19/01/12 à 10:42 - Mise à jour à 10:42

Source: Trends-Tendances

Marko Voljc, patron de KBC pour l'Europe centrale et orientale, devrait devenir le nouveau Premier ministre slovène. Tout en conservant son poste au sein du groupe bancaire belge.

Un homme de KBC pour diriger la Slovénie

© Image Globe/AFP

Le président slovène Danilo Türk a proposé mercredi, de manière informelle, Marko Voljc, administrateur délégué de KBC pour l'Europe centrale et orientale, comme Premier ministre à la suite de l'échec de Zoran Jankovic, vainqueur des élections législatives, à obtenir une majorité au Parlement.

Prenant acte du rejet par le Parlement de la nomination du bourgmestre de centre-gauche de Ljubljana, le millionnaire Zoran Jankovic, le président Danilo Türk a cette fois mis en avant un technocrate, le banquier Marko Voljc.

Marko Voljc, de la Banque nationale slovène à KBC, en passant par la Banque mondiale

Marko Voljc a dirigé la plus importante banque slovène, Nova Ljubljanska Banka (NLB), entre 1992 et 2004. Il est aujourd'hui administrateur délégué de KBC pour l'Europe de l'Est et l'Europe centrale, un poste qu'il continuera d'occuper.

Entre 1976 et 1979, il a chapeauté le département analytique de la Banque nationale de Slovénie, avant d'intégrer la Banque mondiale à Washington D.C. et Mexico jusqu'en 1992. En 2004, il fait son entrée au sein du groupe KBC en tant que general manager de la section Europe centrale au QG de la banque à Bruxelles. En 2006, il est nommé CEO de K&H Bank et country manager des activités hongroises de KBC.

Il est membre du comité exécutif de KBC Group depuis 2010, ainsi que CEO Europe centrale, Europe de l'Est et Russie.

Slovénie : Marko Voljc accepte "à condition de recevoir un large soutien des partis politiques"

Au cours d'une conférence de presse à Ljubljana, Danilo Türk a indiqué que "Marko Voljc avait donné son accord, à condition de recevoir un large soutien des partis politiques" : "C'est un homme qui jouit d'une bonne réputation, d'excellentes références et qui est capable de faire face aux difficultés et de résoudre les problèmes, a-t-il apprécié. C'est maintenant aux partis politiques d'exprimer leur position" sur cette candidature.

Le 11 janvier, le Parlement slovène avait rejeté la nomination comme Premier ministre de Zoran Jankovic, du jamais vu dans l'histoire de ce petit pays membre de l'Union européenne et de la zone euro. Il avait pourtant été le vainqueur-surprise du scrutin anticipé du 4 décembre, dont le grand favori Janez Jansa, ancien chef du gouvernement conservateur, était arrivé seulement en deuxième position.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires