Un Britannique à la tête du BIT

29/05/12 à 14:11 - Mise à jour à 14:11

Source: Trends-Tendances

Guy Ryder dirigera le Bureau international du travail à compter d'octobre prochain. Cet ancien syndicaliste britannique occupait depuis 2010 le poste de directeur général adjoint de l'OIT.

Un Britannique à la tête du BIT

© Reuters

L'ancien syndicaliste britannique Guy Ryder a été élu lundi à la tête du Bureau international du travail, a annoncé l'organisation lundi. Il succède au Chilien Juan Somavia (71 ans), qui a dirigé pendant 13 ans l'organisation basée à Genève.

Agé de 56 ans, Guy Ryder a été élu après six tours de scrutin par 30 voix en sa faveur sur les 56 membres titulaires du conseil d'administration de l'Organisation internationale du travail (qui comprend 28 représentants de gouvernements, 14 des employeurs et 14 des travailleurs).

Son mandat commencera formellement en octobre prochain.

Guy Ryder a fait ses premiers pas de dirigeant syndical à Londres

Guy Ryder occupait depuis 2010 le poste de directeur général adjoint de l'OIT, en charge du secteur des normes et des principes et droits fondamentaux au travail. Entre 2006 et 2010, il a dirigé la Confédération syndicale internationale (CSI), qui regroupe 157 fédérations nationales.

C'est à Londres qu'il a fait ses premiers pas de dirigeant syndical, au poste d'assistant au département international du Trades Union Congress (1981-1985). Il s'est ensuite installé à Genève en tant que secrétaire de la section industrie de la Fédération internationale des employés (1985-1988), puis a occupé les postes de directeur adjoint (1988-1993) et directeur (1996-1998) du bureau de Genève de la CISL.

Né à Liverpool en 1956, Guy Ryder a fait ses études dans les universités de Cambridge et de Liverpool. L'OIT compte 184 pays membres, dont dix disposent d'un siège permanent au conseil d'administration.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires