Un Britannique à la tête de la Berd

21/05/12 à 10:11 - Mise à jour à 10:11

Source: Trends-Tendances

Suma Chakrabarti, qui ne faisait pas figure de favori, sera notamment chargé de mettre en oeuvre l'extension de la mission de la Berd aux pays arabes. C'est la première fois que la présidence de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement ne revient pas à un Français ou à un Allemand.

Un Britannique à la tête de la Berd

© Image Globe

Suma Chakrabarti, haut fonctionnaire spécialiste du développement, a été élu vendredi pour quatre ans à la présidence de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (Berd), a annoncé la banque dans un communiqué. Suma Chakrabarti, qui ne faisait pas figure de favori, sera notamment chargé de mettre en oeuvre l'extension de la mission de la Berd aux pays arabes.

Ce Britannique de 53 ans a été désigné à l'issue d'un vote à bulletin secret des 65 gouverneurs de la Berd représentant les pays ou institutions actionnaires, lors d'une assemblée générale à Londres. C'est la première fois que la présidence de la Berd, fondée en 1991 pour favoriser l'émergence d'une économie de marché dans les pays de l'ex-bloc soviétique, ne revient pas à un Français ou à un Allemand.

Suma Chakrabarti a notamment battu le président sortant, l'Allemand Thomas Mirow, qui était candidat à un nouveau mandat, et le Français Philippe de Fontaine Vive Curtaz, vice-président de la Banque européenne d'investissement (BEI). L'ancien vice-Premier ministre serbe Bozidar Djelic et l'ex-Premier ministre polonais Jan Krzysztof Bielecki étaient également candidats.

Les détails du vote n'ont pas été communiqués dans l'immédiat. Les ministres des Finances de l'Union européenne, qui choisissent d'habitude le président en amont, n'ont pas réussi cette fois-ci à se mettre d'accord, ouvrant la voie à un vote des actionnaires.

Trends.be, avec Belga

Nos partenaires