Un Belge fait le buzz chez Lego

12/04/12 à 11:58 - Mise à jour à 11:58

Source: Trends-Tendances

Grégory Coquelz a reconstitué la taverne du film "Shaun of the dead" en briques Lego. Son projet a récolté les 10.000 votes nécessaires pour faire l'objet d'une étude de commercialisation par la firme danoise.

Un Belge fait le buzz chez Lego

© DR.

Faire appel à la créativité de ses fans sur Internet est devenu une manière d'innover à moindre coût pour les marques de grande consommation. C'est notamment le cas des constructeurs automobiles, qui y ont recours pour lancer de nouveaux modèles, et des fabricants alimentaires en quête de nouveaux goûts à succès. Dans le secteur du jouet, Hasbro a lancé l'an dernier un référendum pour déterminer les cases du Monopoly Belgique. La célèbre firme danoise Lego permet également à ses fans de voir un jour leurs réalisations personnelles officiellement réalisées et commercialisées. Lego a initié le mouvement au Japon en 2008 en lançant Lego Cuusoo, un site dédié aux propositions des internautes nippons fans des briques de plastique colorées, avant de l'ouvrir en 2011 à la communauté internationale.

Avec le soutien de l'équipe du film En décembre dernier, le fabricant danois lançait un concours international afin de réaliser un set lego franchisé. Le principe ? N'importe quel internaute peut soumettre son projet (à base de pièces Lego officielles) au vote du public sur le site Lego Cuusoo. Pour avoir une chance de retenir l'attention de la firme, le projet doit recueillir 10.000 votes. Sur les 2.500 projets présentés (parmi lesquels un Apple Store en miniature ou la voiture à remonter le temps du film Retour vers le futur), c'est le Belge Grégory Coquelz (34 ans) qui est arrivé en tête des suffrages. Ce Bruxellois passionné de Lego, qui travaille pour la firme pharmaceutique Bristol-Myers Squibb, a reconstitué la taverne Winchester du film de zombies Shaun of the Dead. "Le cap des 10.000 votes a été franchi le 31 mars", explique le vainqueur belge qui a bénéficié dès le départ du soutien d'Edgar Wright, le réalisateur du film. C'est l'intervention de l'acteur-vedette du film, Simon Pegg, vantant la créativité belge sur le plateau d'un des plus grands talk-shows américains, qui a boosté les votes des internautes.

A présent, le projet de Grégory Coquelz va faire l'objet d'une étude de faisabilité par les équipes de Lego. La décision devrait tomber dans quelques mois. S'il se concrétise, le créateur recevra des royalties à hauteur de 1 % des bénéfices nets engrangés par les ventes de son modèle Lego. D'aucuns se demandent déjà comment Lego va pouvoir commercialiser un jeu destiné aux enfants sur la base d'un film, certes humoristique, mais qui montre des scènes violentes et des morts-vivants. On rappellera que le groupe danois a déjà produit des sets sur des univers avec des zombies et qu'il est en pleine campagne de promotion pour sa future licence Lords of the Rings, dont la gamme devrait sortir cet été. Grégory Coquelz veut en tout cas y croire.

SANDRINE VANDENDOOREN

En savoir plus sur:

Nos partenaires