Ségolène Royal, future vice-présidente d'une nouvelle banque

20/02/13 à 18:45 - Mise à jour à 18:45

Source: Trends-Tendances

Ségolène Royal, ex-candidate socialiste à la présidence française en 2007 face à Nicolas Sarkozy et ex-compagne du président François Hollande, sera l'un des futurs vice-présidents d'une nouvelle banque publique d'investissement appelée BPI.

Ségolène Royal, future vice-présidente d'une nouvelle banque

© Image Globe

Sur son compte Twitter, Ségolène Royal, qui avait souhaité devenir présidente de l'Assemblée nationale avant d'échouer dans sa tentative de devenir députée en juin, a assuré mercredi qu'elle voulait "servir modestement, mais efficacement une grande idée: la BPI, banque des territoires, des PME (petites et moyennes entreprises), de la mutation écologique".

Elle a précisé que ce sera une "fonction gratuite, pas de rémunération et surveillance des dépenses".

Présidente de la Région Poitou-Charentes (ouest), Mme Royal représentera les régions dans le conseil d'administration de cette banque.

Interrogée à la radio publique France Inter sur le fait de savoir si ce nouveau poste à la BPI n'était pas un lot de consolation, Mme Royal, 59 ans, a répondu: "c'est un poste cohérent avec ce que je fais et les idées auxquelles je crois, il faut savoir servir son pays de façon modeste et efficace".

Souhaitée par François Hollande, la BPI a été lancée au début de l'année et regroupe les moyens de plusieurs banques publiques et fonds d'investissement français. Elle devrait disposer d'une capacité d'engagement de 35 à 40 milliards d'euros pour proposer des financements aux entreprises ainsi que des prises de participation au capital.

En savoir plus sur:

Nos partenaires