Parachutage socialiste à la CBFA ?

03/03/11 à 15:43 - Mise à jour à 15:43

Source: Trends-Tendances

Le fils de Martine Durez, présidente de Bpost (étiquetée PS) et membre du conseil de surveillance de la CBFA, devrait bientôt rejoindre le gendarme financier belge. Ce directeur adjoint Hainaut du groupe TEC en a-t-il réellement les compétences ?

Parachutage socialiste à la CBFA ?

© Belga

Grégory Demal, fils de Martine Durez (étiquetée PS), actuelle présidente de Bpost et membre du conseil de surveillance de la Commission bancaire, financière et des assurances, est proposé pour entrer au comité de direction de la CBFA, rapportent jeudi La Libre Belgique et L'Echo selon une information du quotidien De Standaard.

Ce directeur adjoint de la division Hainaut de la société de transport public wallon TEC "a-t-il les compétences requises pour faire partie d'un organisme appelé à contrôler les marchés financiers, et accessoirement occuper un poste qui sera rémunéré 346.322 euros par an ?", s'interroge la Libre.

Le comité de direction de la CBFA, prochainement baptisée FSMA, ne comptera plus que deux personnes selon la réforme Twin Peaks et le transfert d'une série de compétences de la CBFA à la Banque nationale : Jean-Paul Servais (étiqueté MR) et Henk Becquaert (catalogué SP.a). "Un CD&V ou un N-VA devrait les rejoindre, ainsi qu'un PS", note L'Echo.

Du côté du conseil de surveillance de la CBFA, on affirme ne pas avoir encore débattu de la question, et Martine Durez ne devrait plus en faire partie à l'avenir, précise le quotidien économique.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires