Neymar au PSG, le jackpot pour les finances françaises

03/08/17 à 11:52 - Mise à jour à 11:52

Source: Afp

Le ministre français des Comptes publics, Gérald Darmanin, s'est réjoui jeudi des impôts que Neymar devrait payer en France, si le transfert de la star brésilienne au PSG se confirme.

Neymar au PSG, le jackpot pour les finances françaises

Neymar et le Barça, c'est fini. © AFP

"Si effectivement Neymar vient dans un club français, alors effectivement le ministre des Comptes publics se réjouit des impôts qu'il va pouvoir payer en France", a affirmé le ministre sur France Inter, sans donner de montant sur les revenus fiscaux attendus par l'Etat.

"Il vaut mieux que ce joueur de football paie ses impôts en France plutôt qu'il ne les paie ailleurs", a-t-il affirmé, en réponse à une question sur l'"indécence" du montant de ce transfert qui atteint la somme record de 222 millions d'euros.

"Quand on est ministre de la République, on a un devoir qui consiste à défendre les intérêts de l'Etat et les intérêts de l'Etat, c'est que les gens paient des impôts en France", a ajouté M. Darmanin.

Jackpot

Interrogé par le Figaro, Thierry Granturco, un avocat spécialisé dans le droit du sport, affirme que "sur les 222 millions que le PSG va donner à Neymar pour qu'il rachète sa clause libératoire, le joueur va devoir payer 40% de la somme au fisc espagnol, soit environ 80 millions d'euros". Le PSG va donc lui verser 80 + 222 millions d'euros. Ce versement sera considéré comme une " avance sur salaire ". Sur les 222 millions d'euros initiaux, le PSG va payer des charges sociales à l'Etat français à hauteur de 100 millions d'euros. L'opération financière se monterait donc à 400 millions d'euros.

Enfin, le salaire de Neymar pourrait bien s'élever à 35 millions d'euros net par an, c'est-à-dire 62 millions bruts. 27 millions d'euros tomberaient donc chaque année dans les caisses de l'Etat, ainsi que 10,5 millions d'euros de cotisations sociales. Sur cinq ans, la durée probable de son contrat, cela ferait 287,5 millions d'euros minimum pour l'État français. Sans compter les retombées en termes de marchandising...

Au lendemain de ses adieux à ses équipiers du Barça et après un passage par Porto, le Brésilien Neymar pourrait arriver à Paris dans les prochaines heures, selon une source proche du dossier, et être présenté vendredi ou samedi aux médias et aux supporters du PSG.

"Le PSG n'achète pas un joueur de football"

Avec Neymar, le PSG est sur le point d'acquérir "quelqu'un qui va aller bien au-delà du simple joueur de football", estime auprès de l'AFP l'expert en marketing sportif Virgile Caillet, directeur général de l'Union Sport et Cycle, organisation professionnelle du secteur sport.

Pourquoi le PSG veut-il tant recruter Neymar?

"Ce qu'il faut bien comprendre, c'est que le Paris Saint-Germain n'achète pas un joueur de football, c'est ça qui peut paraître surprenant. Il achète quelqu'un qui va aller bien au-delà du simple joueur de football, qui va être quelque part son ambassadeur, sa représentation, l'incarnation du projet et de l'ambition du Paris Saint-Germain."

Que représente ce joueur ?

"Neymar c'est un des top trois mondiaux, une des top stars du football mondial. Il y en a trois: Messi, Ronaldo et Neymar. Neymar c'est le plus jeune, 25 ans, donc celui qui a le plus grand potentiel, probablement un futur Ballon d'or. On aura dans notre Ligue 1 un Ballon d'or en exercice, ce serait tout à fait exceptionnel. Avec Neymar, on est en train de rentrer dans la cour des 4-5 plus grands clubs, je dirais même franchises, parce que là on ne parle plus de club, on parle de marque. Donc, une des 3-4 franchises mondiales de football, et pour le Paris Saint-Germain c'est quelque part l'aboutissement, ou en tout cas on commence à toucher les étoiles, à toucher cette ambition très concrète de faire du club capitale, le Paris Saint-Germain, le plus grand club mondial."

Que peut apporter Neymar en France?

"Pour le Paris Saint-Germain, c'est la capacité à aller conquérir de nouveaux territoires: l'Asie, l'Amérique du sud, les Etats-Unis. Parce que c'est un garçon qui est adulé en Asie. Donc, le Paris Saint-Germain est en train de se positionner, non pas localement sur la Ligue 1, mais beaucoup plus sur une dimension internationale. Pour l'Etat français, c'est aussi très intéressant, parce que ça veut dire des impôts, des charges sociales, autant de dizaines de millions d'euros qui vont venir dans les caisses de l'Etat et qui vont bénéficier finalement à l'ensemble de la société. Donc, là aussi, c'est plutôt intéressant de voir des joueurs de ce calibre en France".

En savoir plus sur:

Nos partenaires