Luc Cortebeeck élu vice-président de l'OIT

20/06/11 à 11:46 - Mise à jour à 11:46

Source: Trends-Tendances

Luc Cortebeeck n'a pas encore quitté la présidence du CSC qu'il est élu vice-président de l'Organisation internationale du travail. Une première pour un syndicaliste chrétien.

Luc Cortebeeck élu vice-président de l'OIT

© Belga

Luc Cortebeeck, président sortant de la CSC, a été élu vice-président de l'Organisation internationale du travail (OIT) samedi à Genève. Le syndicaliste belge a également été élu comme président mondial des travailleurs au sein de cette même organisation, indique un communiqué du syndicat chrétien.

Luc Cortebeeck, qui cède la présidence de la CSC à Marc Leemans le 1er janvier 2012, est actif depuis 12 ans au sein de l'institution onusienne du travail. L'homme a été élu avec effet immédiat pour un mandat d'une durée de trois ans. La fonction n'est pas rémunérée.

"Cette élection signifie surtout que l'Organisation internationale du travail est devenue une institution pluraliste, a indiqué le syndicaliste dans une courte déclaration. Auparavant, il était impensable que quelqu'un issu du syndicalisme chrétien soit choisi. Je vais défendre la protection de tous les travailleurs à travers le monde."

Yves Leterme a félicité le président sortant de la CSC au nom du gouvernement belge. Le Premier ministre en affaires courantes estime que, sur la base de ses qualités et de sa carrière, Luc Cortebeeck mérite cette nomination. Yves Leterme a également tenu à féliciter Rudi De Leeuw (FGTB) et Kris De Meester (FEB), tous deux également élus au governing body de l'OIT, respectivement au sein du groupe des travailleurs et au sein du groupe des employeurs.

"Ces trois nominations illustrent la considération dont jouit le modèle de concertation sociale de notre pays", conclut le Premier ministre sortant.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires