Luc Cortebeeck élu à la tête de l'OIT: "Si on est capable de négocier en Belgique, on en est capable dans le monde"

19/06/17 à 12:11 - Mise à jour à 12:10

Luc Cortebeeck, président d'honneur du syndicat chrétien, a été élu samedi à Genève à la tête de l'Organisation internationale du travail (OIT). "Si on est capable de négocier en Belgique, on en est capable dans le monde", a commenté l'intéressé.

Luc Cortebeeck élu à la tête de l'OIT: "Si on est capable de négocier en Belgique, on en est capable dans le monde"

Luc Cortebeeck © Belga

Luc Cortebeek est connu en Belgique, outre comme figure du milieu syndical, comme diplomate et comme homme de consensus. Il a notamment démontré ses qualités au sein du Groupe des Dix. En tant que président de l'OIT, il devra rassembler employeurs, travailleurs et gouvernements afin qu'ils puissent prendre ensemble des décisions. L'ancien président du syndicat chrétien n'est pas effrayé par ce défi. "Il faudra trouver des solutions qui conviennent à tout le monde. Ce ne sera peut-être pas assez radical pour certains, mais c'est la manière qui permet d'aller le plus loin."

Nos partenaires