Les voitures d'exception du salon Retromobile, dont une Ferrari à 32 millions (en images)

08/02/16 à 16:08 - Mise à jour à 09/02/16 à 10:26

Les voitures anciennes ont collectionné les records lors d'une grande vente aux enchères qui a rapporté plus de 56 millions d'euros à Paris.

Près de 375 personnes s'étaient enregistrées pour pouvoir enchérir en salle et 150 autres au téléphone, représentant 17 nationalités, a indiqué samedi la maison d'enchères Artcurial qui organisait cette vente dans le cadre du salon Rétromobile qui battait son plein jusqu'à dimanche soir à Paris.

Les acheteurs étaient à 78% non-français et c'est d'ailleurs un collectionneur international qui a emporté vendredi, à la suite d'une bataille pleine de suspense qui aura duré près de 11 minutes, une Ferrari 335 S Scaglietti de 1957, pour 32.075.200 euros frais compris, un record absolu pour une voiture aux enchères.

Le précédent record avait été établi par une autre voiture frappée du cheval cabré, une 250 GTO de 1962 adjugée 38 millions de dollars en 2014 (soit 28,9 millions d'euros selon le taux de change à l'époque) à Pebble Beach, en Californie.

Une autre Ferrari, une Testarossa Spider Valeo de 1986 ayant appartenu à Gianni Agnelli, s'est vendue à 1,21 millions d'euros, un record pour ce modèle aux enchères, et une Aston Martin DB4 convertible série 5 de 1963 à 1,47 milions d'euros.

La journée de samedi a été consacrée à une vente de 48 Citroën, dont 40 provenant de la collection d'André Trigano, ancien pilote automobile et frère du cofondateur du Club Méditerranée

Une Traction 11 B Cabriolet de 1939e pour 166.900 euros, un record pour ce modèle aux enchères.

Même la modeste 2 CV a suscité l'enthousiasme, puisqu'un modèle Sahara de 1961 a été adjugée à 172.800 euros, un autre record pour ce modèle aux enchères.

Au total, 13 records de prix ont été battus et quatre lots ont dépassé le million d'euros.

Nos partenaires