Les 6 tendances des "nouvelles" fortunes mondiales

27/05/11 à 16:10 - Mise à jour à 16:10

Source: Trends-Tendances

La richesse mondiale a changé de visage, conséquence de l'expansion de l'Inde et de la progression continue des marchés russe, brésilien et autres pays émergents. Avec, à la clé, de profondes modifications dans les comportements des grandes fortunes.

Les 6 tendances des "nouvelles" fortunes mondiales

© Thinkstock

La richesse mondiale a changé de visage. Elle ne se situe plus uniquement au sein des économies traditionnelles occidentales mais prend désormais en compte les marchés émergents : la croissance sans précédent de l'économie chinoise, l'expansion de l'Inde et la progression continue des marchés russe, brésilien et autres pays émergents, ont modifié la nature des particuliers et des familles les plus fortunés de la planète. En effet, si les Etats-Unis détiennent le plus grand nombre de particuliers très fortunés, la Chine, l'Inde et la Russie produisent plus de milliardaires que l'Europe occidentale.

Dans une étude baptisée Les moteurs de la richesse mondiale, cartographie des grandes fortunes dans le monde, Société Générale Private Banking et Forbes Insights présentent une analyse statistique des grandes fortunes portant sur plusieurs critères : origine de la fortune, détention du capital de l'entreprise familiale, engagement des membres de la famille dans l'entreprise, philanthropie, etc.

Réalisé à partir des données chiffrées détenues par Forbes Media dans le cadre de la publication des listes de grandes fortunes du magazine Forbes, le rapport s'intéresse aux caractéristiques d'une population de 1.200 grandes fortunes issues de 12 pays (ou régions) : l'Allemagne, le Brésil, la Chine, les Etats-Unis, la France, Hong-Kong, l'Inde, le Mexique, le Moyen-Orient, la Russie, le Royaume-Uni et Singapour.

"Afin de permettre une analyse complémentaire et qualitative de l'évolution de cette population, 17 interviews privilégiées ont été menées auprès de grandes fortunes issues des 12 pays, chacune possédant un montant minimum de 60 millions de dollars US nets d'avoirs financiers disponibles", précisent les deux institutions.

L'étude identifie 6 tendances majeures.

1. Sources d'inquiétude. "Bien que la reprise ait été perçue comme rapide pour beaucoup de grandes fortunes, certains effets de la crise économique de 2008-2010 perdurent et impactent leurs comportements et décisions en matière d'investissement. Inflation et exposition au risque restent des inquiétudes. Dans ce contexte, beaucoup revoient à la hausse l'allocation de leurs portefeuilles d'investissements vers les marchés émergents."

2. Pays émergents. "La croissance la plus élevée du nombre de grandes fortunes se situe dans les pays émergents, en particulier dans les pays du BRIC (Brésil, Russie, Inde et Chine). Aujourd'hui, la Chine comme la Russie comptent plus de 100 milliardaires. Ils sont plus jeunes, essentiellement des self-made men, impliqués dans leurs entreprises."

3. Esprit de famille. "Les liens familiaux au sein des grandes fortunes sont extrêmement forts, un phénomène global, avec cependant quelques exceptions notables, comme la Russie."

4. Philanthropie. "La philanthropie reste une priorité dès lors qu'il s'agit de chercher des moyens de léguer sa fortune et de créer un impact positif significatif sur la société."

5. Engagement politique. "Ayant fait leurs preuves dans le monde des affaires, les grandes fortunes cherchent à influencer les débats politiques du secteur public, notamment aux Etats-Unis et en Inde. En Europe, les grandes fortunes sont moins ouvertes quant à leurs engagements politiques."

6. Citoyenneté. "Contrairement aux idées reçues, un grand nombre de particuliers très fortunés restent à la fois citoyens et résidents du même pays. L'exception la plus notable reste Hong Kong, qui maintient son attractivité pour les fortunés."

Trends.be

En savoir plus sur:

Nos partenaires