Le réseau des Mestdagh, Managers de l'Année 2010

17/01/11 à 17:03 - Mise à jour à 17:03

Source: Trends-Tendances

John et Eric Mestdagh, administrateurs délégués de la société qui porte leur nom, ont été élus la semaine dernière Managers de l'Année 2010. Petit coup d'oeil dans leur carnet d'adresses.

Le réseau des Mestdagh, Managers de l'Année 2010

© Photonews

Pour faire prospérer leurs activités, John et Eric Mestdagh n'ont jamais, affirment-ils, bénéficié d'entrée particulière. Le carnet d'adresses de leur père Henry, qui fut président de la Fédération des entreprises de distribution (Comeos) et de l'Union wallonne des entreprises (UWE), leur a toutefois été précieux. Incontestablement.

"Nous n'avons pas dû tellement nous construire un réseau car notre père en avait développé un, détaille Eric qui, même s'il dit détester les mondanités, a repris ce rôle de représentation. Nous, nous avons toujours été baignés dans l'opérationnel. On lui laissait davantage cette partie du travail." Nommé récemment administrateur à l'UWE et membre du Cercle de Lorraine et du Cercle de Wallonie, il y est, dit-il, très peu présent et actif. "Nous n'avons pas besoin d'énormes contacts pour avancer", résume John.

Leurs contacts avec le monde politique

Ils se comptent sur les doigts d'une main. Selon Eric Mestdagh, "les seuls que je connais et qui me connaissent, sont Jean-Claude Marcourt, qui est le seul à m'avoir contacté au moment des négociations avec Carrefour, Jean-Michel Javaux, avec qui je m'entends très bien, Paul Magnette et Jean-Marc Nollet, car ils sont tous deux carolos."

Leurs copains dans la grande distribution

Citons d'abord Pierre-Olivier Beckers, leur ami d'enfance : "Nos parents sont de grands amis. Notre père a appris le métier d'épicier chez Delhaize quand Guy Beckers dirigeait l'entreprise." Chaque été, Eric Mestdagh et Pierre-Olivier Beckers partagent la même voiture de course lors de la Fun Cup à Francorchamps.

Les deux frères mentionnent d'autres patrons de la distribution, comme Roland Vaxelaire, ex-patron de GB, Gérard Lavinay, directeur exécutif de Carrefour Belgium, et Olivier Halley. Ce dernier est le fils de feu Paul-Louis Halley, cofondateur de Promodès, avec qui les Mestdagh ont négocié l'entrée de ce dernier dans leur capital en 1995.

Leurs amis fournisseurs

Philippe Henry de Frahan (Mars Belgium), Fabienne Bister (moutarderie homonyme), Jean-Luc Heymans (Materne), Anthony Martin (John Martin) et Paul Haelterman (Carlsberg, Tao), sans oublier Michel et Philippe Moortgat (Duvel Moortgat), qu'ils croisent notamment dans les réunions du Family Business Network, un réseau d'entreprises familiales.

Leur soutien aux entrepreneurs wallons

Pierre Rion (cofondateur d'Iris) et Laurent Minguet (cofondateur d'EVS), avec lesquels les Mestdagh ont joué les "chevaliers blancs" au profit de Belrobotics et tenté vainement de racheter Win à Belgacom. Il y a aussi les patrons des entreprises dans lesquelles ils ont investi et avec lesquels, disent-ils, ils ont noué des relations d'amitié : Philippe Dumont (Distillerie de Biercée), Philippe Draux (Quality Assistance), Hugues Bultot (KitoZyme), Jean-Christophe Sprimont (Tripy) et Christian Jacqmin (ex-Sonaca, administrateur de Gexel Telecom).

Leurs liens dans le monde sportif

Les Mestdagh soutiennent depuis quelques années déjà Jérôme D'Ambrosio, pilote belge de F1. Ils sponsorisent également le Sporting de Charleroi (football) et les Spirou (basket).

Sandrine Vandendooren

En savoir plus sur:

Nos partenaires