Le patron de Santander soupçonné de fraude fiscale

16/06/11 à 13:55 - Mise à jour à 13:55

Source: Trends-Tendances

Emilio Botin, président de la banque Santander et 10e personne la plus riche d'Espagne, est l'objet, avec plusieurs membres de sa famille, d'une enquête du fisc ibère sur des soupçons de fraude fiscale.

Le patron de Santander soupçonné de fraude fiscale

© Bloomberg

L'Audience nationale, plus haute instance judiciaire espagnole, a annoncé jeudi l'ouverture d'une enquête à l'encontre d'Emilio Botin, président de Santander, la première banque en zone euro, et de membres de sa famille pour un délit supposé de fraude fiscale.

L'enquête concerne Emilio Botin, ses cinq enfants (dont sa fille Ana Patricia Botin, directrice générale de la filiale britannique du groupe Santander), ainsi que son frère Jaime Botin (qui est aussi soupçonné d'avoir falsifié des documents) et ses cinq enfants.

"Les faits dénoncés remontent au 24 mai 2010, a précisé l'Audience nationale dans un communiqué. Les autorités fiscales françaises ont transmis à l'agence nationale (espagnole) des impôts une liste de clients, parmi lesquels les personnes dénoncées, de la banque HSBC Private Bank Suisse, avec des fonds sur des comptes de cette banque suisse qui n'avaient pas été déclarés aux impôts entre 2005 et 2009."

En réponse, Emilio Botin, son frère et leurs enfants respectifs ont présenté des documents relatifs à cette période, mais l'administration des impôts a jugé qu'elle était "incapable de déterminer si les régularisations effectuées étaient complètes et véridiques", ce qui a déclenché la procédure de l'Audience nationale, explique cette dernière.

Emilio Botin, 76 ans, est la 10e personne la plus riche d'Espagne, avec une fortune estimée à 1,5 milliard d'euros, selon le magazine Forbes.

Trends.be, avec Belga

Nos partenaires