Le patron de General Electric conseillera Obama

21/01/11 à 14:57 - Mise à jour à 14:57

Source: Trends-Tendances

Jeff Immelt est nommé à la tête du nouveau Conseil pour l'emploi et la compétitivité. Le président US veut profiter de son "expérience acquise chez GE et sa compréhension du rôle crucial que joue le secteur privé dans la création d'emplois".

Le patron de General Electric conseillera Obama

© Bloomberg

Barack Obama doit nommer aujourd'hui Jeffrey Immelt, patron de General Electric, à la tête du tout nouveau Conseil pour l'emploi et la compétitivité, qui remplacera l'influent Conseil pour la reprise économique auprès du président américain (Perab), dont Paul Volcker, ex-président de la Réserve fédérale, a quitté la tête jeudi.

"Le Perab cessera ses activités le 6 février 2011", ajoute la Maison-Blanche dans un communiqué. Barack Obama avait créé le Perab en 2009, alors qu'il faisait face à des défis économiques massifs.

"J'ai demandé au nouveau Conseil de s'attacher à trouver de nouveaux moyens d'encourager le secteur privé à embaucher et à investir dans la compétitivité", souligne le président US, cité dans le communiqué.

Agé de 54 ans, Jeffrey Immelt dirige General Electric depuis 2001. "L'expérience que Jeff Immelt a acquise chez GE et sa compréhension du rôle crucial que joue le secteur privé dans la création d'emplois et la façon dont il rend l'Amérique compétitive lui permet de relever le défi que représente la direction du nouveau Conseil", ajoute le président américain.

General Electric : bénéfice net 2010 supérieur aux attentes

General Electric a enregistré en 2010 une forte hausse de son bénéfice net annuel, supérieure aux attentes, et prévoit une croissance continue de ses résultats nets cette année et en 2012, a-t-il annoncé vendredi.

Le bénéfice net a ainsi grimpé de 17,48 %, à 12,6 milliards de dollars. Le chiffre d'affaires s'est en revanche contracté à 150,2 milliards de dollars, mais ressort lui aussi au-dessus des attentes des analystes. Il est toutefois en baisse de 4,19 % par rapport à l'année 2009. Sur le quatrième trimestre également, le conglomérat américain a vu ses résultats dépasser les attentes. Son chiffre d'affaires a augmenté de 1 %, une première après neuf trimestres consécutifs de baisse, à 41,4 milliards de dollars.

Le bénéfice net annuel de General Electric est considéré comme un baromètre de l'activité aux Etats-Unis en raison de la diversité de ses activités, de l'équipement aux médias en passant par la fabrication d'ampoules et d'électroménager, sans oublier la finance.

Jeffrey Immelt s'est dit confiant pour 2011 et 2012, s'attendant à une progression continue des bénéfices du groupe. Il faut dire que les commandes du quatrième trimestre ont augmenté de 12 % en glissement annuel avec une hausse de 20 % dans l'équipement et 5 % dans les services.

Trends.be, avec Belga

Nos partenaires