Le patron de Bpost mieux payé que celui de Belgacom ?

27/06/12 à 17:07 - Mise à jour à 17:07

Source: Trends-Tendances

Le patron de Bpost a gagné un peu plus de 1,1 million d'euros en 2011. Soit quasiment deux fois et demie de moins que le CEO de Belgacom. Rapporté au chiffre d'affaires, cependant, la hiérarchie s'inverse. Sans parler du bénéfice net.

Le patron de Bpost mieux payé que celui de Belgacom ?

© Montage Belga/PG

Johnny Thijs, administrateur délégué de Bpost, a perçu une rémunération de 1,105 million d'euros pour l'année 2011, contre 1,069 million d'euros pour l'année 2010, ressort-il du rapport annuel publié mercredi par l'entreprise publique.

Par ailleurs, les six membres du comité de direction ont perçu une rémunération globale pour l'exercice se clôturant au 31 décembre 2011 de 3,23 millions d'euros, contre 2,93 millions d'euros en 2010.

Salaire : la part variable du CEO de Belgacom explose celle du patron de Bpost

La rémunération du CEO comprend notamment un salaire de base (rémunération brute) de 751.414 euros et une rémunération variable (bonus lié aux performances payé en espèces) de 291.298 euros liée aux performances en 2010.

Est-ce excessif ? La comparaison avec la rémunération du patron d'une autre entreprise contrôlée par l'Etat belge est tentante. Didier Bellens, CEO de Belgacom, a ainsi perçu 2,58 millions d'euros l'an dernier. Un salaire qui avait provoqué de nombreux cris de protestation.

Le total perçu par le patron de Belgacom se ventile comme suit (source : rapport annuel) :

- Rémunération de base : 938.591 euros

- Variable à court terme : 712.056 euros

- Variable à long terme en actions : 474.330 euros

- Avantages de pension et avantages postérieurs à l'emploi : 109.440 euros

- Autres avantages : 9.663 euros

On le voit, si la part fixe de la rémunération est nettement supérieure dans le chef du CEO de Belgacom par rapport à l'administrateur délégué de Bpost, c'est surtout le variable qui creuse l'écart entre les deux hommes.

Salaire / chiffre d'affaires : Thijs est "mieux" payé que Bellens

Ceci dit, il convient de comparer également les chiffres d'affaires des entreprises concernées. Côté Belgacom, on affiche un revenu (avant éléments non récurrents) de 6,4 milliards d'euros, en baisse de 200.000 millions par rapport à 2010. Côté Bpost, le chiffre d'affaires a atteint 2,36 milliards d'euros l'an dernier, en hausse de 47 millions d'euros par rapport à 2010.

Rapporté au chiffre d'affaires, on obtient un renversement de la "hiérarchie" Bellens/Thijs. La rémunération du premier représente en effet 0,04 % des revenus de Belgacom, contre un ratio de 0,046 % pour celle du patron de Bpost.

Si l'on prend en compte le bénéfice, le calcul est plus cruel encore. Car si Belgacom a engrangé 756 millions d'euros de bénéfice net (part du groupe), Bpost accuse une perte de 57,4 millions d'euros...

V.D.

En savoir plus sur:

Nos partenaires