Le nouveau bras droit de Didier Reynders

10/06/11 à 16:56 - Mise à jour à 16:56

Source: Trends-Tendances

Rudy Volders, nouveau chef de cabinet du ministre des Finances, est un homme du sérail, bien rodé à la vie trépidante des cabinets ministériels.

Le nouveau bras droit de Didier Reynders

Rudy Volders, le nouveau chef de cabinet de Didier Reynders, n'arrive pas à ce poste comme un... bleu ! Cela fait déjà 10 ans qu'il gravite dans l'orbite du ministre des Finances. Dix années durant lesquelles la vie trépidante vécue auprès d'Alain Zenner, Hervé Jamar, Bernard Clerfayt et Didier Reynders ne l'a pas pour autant usé. "Rudy Volders est un bourreau de travail, pragmatique, fin technicien et tacticien, orienté résultats", confie Hervé Jamar, ex-secrétaire d'Etat.

Diplômé en sciences commerciales de l'Ehsal, avec une spécialisation en comptabilité, il décroche une licence complémentaire alors qu'il est encore au service militaire. Rudy Volders travaille un peu dans l'audit d'abord puis prend la tête du service comptable et financier d'une société d'informatique. "Je m'étais cependant mis en tête de mesurer mes compétences en fiscalité, explique- t-il. Et j'ai pensé que l'examen de recrutement de l'Etat pourrait être un bon indicateur." Il s'inscrit donc au concours. Il le réussit si bien qu'il peut commencer tout de suite à l'administration fiscale !

Affecté à un contrôle de sociétés sur Vilvorde, il passe ensuite à l'Afer quatre ans plus tard (1998), en charge de très grosses sociétés du côté de Zaventem. En 2001, il saisit l'opportunité de rejoindre, comme expert, le cabinet du commissaire du gouvernement en charge de la lutte contre la fraude fiscale, Alain Zenner. Lors de l'arrivée d'Hervé Jamar, il est confirmé dans ses fonctions et devient même par la suite chef de cabinet adjoint.

En 2005, il remplace son supérieur hiérarchique - Frank Philipsen - lorsque ce dernier prend la tête de l'Inspection spéciale des impôts (ISI). En 2008, quand Bernard Clerfayt succède à Hervé Jamar, Rudy Volders est à nouveau choisi comme chef de cabinet. En 2009, Didier Reynders fait appel à lui pour succéder à Luc Cassiman à la tête de la Cellule fiscale. Et voici à présent qu'il le prend à ses côtés comme chef de cabinet, aux côtés d'Olivier Henin.

"C'est évidemment tout sauf un job où on travaille de 9 à 17 heures, commente Rudy Volders. Si le ministre est en négociations jusqu'à 5 heures du matin, il faut bien sûr se tenir disponible dans les coulisses, prêt à rebondir sur toute question !" Son secret pour tenir le rythme ? "Anticiper plutôt qu'attendre, agir de manière proactive." C'est comme cela, et en chipotant - comme il dit - le dimanche dans le jardin qu'il parvient à résister, sur la durée, au stress lié à la fonction...

Jean-Marc Damry

CARTE DE VISITE

Fonction : chef de cabinet du ministre des Finances

Temps libres : jardinage

E-mail : rudy.volders@ckfin.minfin.be

En savoir plus sur:

Nos partenaires