La Libye fait tomber le CEO d'UniCredit

22/09/10 à 10:46 - Mise à jour à 10:46

Source: Trends-Tendances

Alessandro Profumo, CEO d'UniCredit, la plus grande banque italienne, a démissionné mardi sur demande du conseil d'administration. En cause : la montée de la Libye au capital, qui a provoqué une grave crise avec les actionnaires, a annoncé la banque.

La Libye fait tomber le CEO d'UniCredit

© Bloomberg

"Le conseil d'administration d'UniCredit et Alessandro Profumo ont convenu, suite à la position adoptée par le conseil, qu'après 15 ans, le temps d'un changement à la tête du groupe était venu", a indiqué la banque dans un communiqué publié à l'issue d'un conseil extraordinaire ayant duré plus de quatre heures.

"Alessandro Profumo a donc remis sa démission du poste de CEO, ce que le conseil a accepté en le remerciant pour les excellents résultats atteints durant ces années, a ajouté le groupe. Jusqu'à la nomination d'un nouveau CEO, le conseil a transféré les pouvoirs opérationnels au président, Dieter Rampl, qui formera l'équipe de direction avec les quatre CEO adjoints." Le président devra trouver un successeur à son administrateur délégué "au cours des prochaines semaines".

Profumo a fait d'UniCredit l'une des plus grandes banques de la zone euro

Alessandro Profumo occupait le poste de CEO d'UniCredit depuis 1997. Il a fait du groupe italien la plus grande banque d'Italie et l'une des plus grandes de la zone euro.

La grave crise de confiance entre Profumo, les actionnaires et Rampl a pour origine la montée, cet été, de la Libye au capital de la banque, dont Tripoli est devenu le premier actionnaire avec 7,5 %. Alessandro Profumo n'avait informé personne du renforcement de la présence des Libyens, ce que les actionnaires ne lui ont pas pardonné.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires