Jo Lernout : ses deux raisons d'aller en cassation

21/09/10 à 13:15 - Mise à jour à 13:15

Source: Trends-Tendances

La cour d'appel de Gand lui a infligé une peine de deux ans de prison ferme ? Jo Lernout se pourvoit en cassation. L'ancien patron accepte également mal qu'aucune différenciation dans l'attribution des peines n'ait été faite.

Jo Lernout : ses deux raisons d'aller en cassation

© Belga

Jo Lernout, condamné lundi à trois ans de prison ferme par la cour d'appel de Gand, a déposé un pourvoi en cassation. Son avocat, Luc Gheyssens, estime que le procès ne s'est pas déroulé de façon équitable et que la cour n'a pas suffisamment motivé son arrêt.

Le cofondateur de l'ex-société high-tech flamande avait annoncé, lundi soir déjà, qu'il irait probablement en cassation. Son avocat annonce mardi que la décision est prise : "Nous déposons un pourvoi en cassation sur deux points. Premièrement, les droits de la défense ont été enfreints, le procès s'étant déroulé de manière inéquitable. Ensuite, la cour n'a pas assumé son obligation de motivation."

L'ancien patron accepte également mal qu'aucune différenciation dans l'attribution des peines n'ait été faite : "Je ne dis pas que d'autres auraient dû être sanctionnés plus lourdement, mais Jo Lernout, en tant qu'administrateur, ne signait pas uniquement pour ce qui se passait dans son département."

"On lui reproche principalement d'avoir joué sur les chiffres de son entreprise dans l'unique intention d'en ranimer le cours boursier pour l'honneur et la gloire de sa personne. Ce n'est pas vrai, il est responsable de ce qu'il signait mais celui qui connaît l'intéressé sait qu'il n'a pas fait ça sans aucune gêne, pour ses propres honneur et gloire."

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires