Gordon Brown : le FEM à défaut du FMI ?

26/04/11 à 12:25 - Mise à jour à 12:25

Source: Trends-Tendances

Gordon Brown, pressenti pour succéder à Dominique Strauss-Kahn à la tête du FMI, a d'ores et déjà accepté la présidence d'un groupe de travail du Forum économique mondial. Sa candidature au FMI, il est vrai, ne serait pas soutenue par l'actuel Premier ministre britannique, issu du camp rival.

Gordon Brown : le FEM à défaut du FMI ?

© Bloomberg

L'ancien Premier ministre travailliste britannique Gordon Brown a accepté la présidence d'un groupe de travail du Forum économique mondial, a annoncé vendredi le Forum dans un communiqué. Il pilotera un groupe informel de chefs d'organisations internationales destiné à évaluer et stimuler les initiatives multilatérales.

L'ancien chancelier de l'Echiquier (1997-2007) et ex-Premier ministre du Royaume-Uni (2007-2010) a été cité comme un possible successeur de Dominique Strauss-Kahn à la tête du Fonds monétaire international, si celui-ci devait écourter son mandat en vue de la présidentielle française.

Problème : David Cameron, actuel Premier ministre britannique (conservateur), a clairement indiqué, cette semaine, qu'il ne soutiendrait pas sa candidature au FMI. "Quelqu'un qui ne voyait pas de problème d'endettement au Royaume-Uni alors qu'il y en avait évidemment un ne paraît pas la personne la plus appropriée pour travailler avec les autres pays sur leurs problèmes de dette et de déficit", a-t-il sèchement déclaré mardi sur la BBC.

Gordon Brown a participé à plusieurs réunions du Forum à Davos, en 1999 et de 2005 à 2009. Il ne sera pas payé pour son rôle mais le Forum contribuera à financer le personnel dont il aura besoin, précise le communiqué.

Trends.be, avec Belga

Nos partenaires