Fortis : "Ces hommes se sont mis au-dessus de la loi, en Belgique et maintenant ici !"

21/05/10 à 12:10 - Mise à jour à 12:10

Source: Trends-Tendances

Pas de Jean-Paul Votron à l'horizon, vendredi à Utrecht, où le tribunal l'attendait pour une audition. L'ex-CEO de Fortis Holding s'était porté en cassation contre cette convocation, exigeant, à l'instar des anciens président Maurice Lippens et directeur financier Gilbert Mittler, d'être entendus en français "et" en Belgique...

Fortis : "Ces hommes se sont mis au-dessus de la loi, en Belgique et maintenant ici !"

© Belga

Jean-Paul Votron n'a pas comparu vendredi devant le tribunal d'Utrecht. Le déroulement futur des auditions est encore incertain. Le juge avait demandé à entendre trois anciens dirigeants de Fortis. Jean-Paul Votron, ex-CEO du holding, figurait en tête de liste, devant l'ancien président Maurice Lippens (dont l'audition est prévue le 8 juin) et l'ancien directeur financier Gilbert Mittler (le 11 juin).

Et ce, dans le cadre d'une affaire introduite par plusieurs actionnaires de Fortis s'estimant lésés. "Ces hommes se sont mis au-dessus de la loi, d'abord en Belgique et maintenant ici !", a commenté l'un de ces actionnaires.

Jean-Paul Votron, Maurice Lippens et Gilbert Mittler exigeaient d'être auditionnés en français et en Belgique. Une requête rejetée par le tribunal d'Utrecht et par la cour de justice d'Arnhem. Le trio est ensuite allé en cassation devant le Haut Conseil (Hoge Raad).

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires