Ferdinand Piëch, stratège génial ou vieil homme aigri?

04/04/17 à 15:09 - Mise à jour à 15:13

Source: Knack

Dans treize jours, Ferdinand Piëch fêtera son quatre-vingtième anniversaire. Jusqu'il y a deux ans, le petit-fils du légendaire Ferdinand Porsche était président du conseil de surveillance de Volkswagen et omniprésent dans les médias. Depuis, il s'est retiré près de Salzbourg. La nouvelle du jour, c'est qu'il va vendre ses actions VW. Il est question d'une transaction d'un milliard d'euros.

Comment va Ferdinand le Tout-Puissant? Personne ne peut répondre à cette question. L'homme figurait parmi les managers automobiles les plus puissants du monde. Au sein du groupe Volkswagen, sa volonté était loi. Gros actionnaire du plus grand constructeur automobile du monde, le président était aussi multimilliardaire. Le patriarche de Wolfsburg était tout-puissant, admiré pour son génie technique et son intelligence stratégique et craint pour sa mentalité froide de tueur. Lorsqu'au printemps 2015, un informateur israélien l'a informé des pratiques de magouilles de VW aux États-Unis, il s'est distancé publiquement de son successeur probable et ami de longue date Martin Winterkorn. À peine six mois plus tard, il démissionne (sous contrainte) du poste de président de Volkswagen, nanti, il est vrai, d'une belle indemnité de licenciement.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires