En pleine crise, un technicien inconnu prend la tête de la banque d'Espagne

09/06/12 à 11:23 - Mise à jour à 11:23

Source: Trends-Tendances

Le gouvernement espagnol a annoncé vendredi la nomination de Luis Maria Linde à la tête de la Banque d'Espagne, choisissant ainsi, en pleine crise bancaire, le candidat du ministre de l'Economie plutôt que celui soutenu par la Banque centrale europénne (BCE).

En pleine crise, un technicien inconnu prend la tête de la banque d'Espagne

© Reuters

Luis Maria Linde, 67 ans, ancien cadre de la Banque d'Espagne dont il a été Directeur général, prendra ses fonctions lundi, jour fixé pour la remise du rapport très attendu du Fonds monétaire international (FMI), qui chiffrera selon les médias à 40 milliards d'euros les besoins des banques espagnoles.

Le ministre de l'Economie Luis de Guindos avait souligné jeudi, en proposant sa candidature, sa "longue expérience de service public, où il a occupé des postes de haute responsabilité, fortement axés sur l'international". Le gouvernement de Mariano Rajoy a ainsi opté pour le candidat du ministre de l'Economie plutôt que pour celui qui avait la préférence de la BCE, selon les médias espagnols, José Manuel Gonzalez-Paramo.

Conseiller de la BCE jusqu'en mai, ce dernier jouit d'un profil plus international que Luis Maria Linde, pouvant être utile alors que l'Espagne fait l'objet de forte pressions, sur les marchés et en Europe, pour demander, peut-être dès samedi, un sauvetage européen pour ses banques. Longtemps présentée en modèle pour avoir évité à ses banques le piège des "actifs toxiques" qui ont précipité la crise financière mondiale de 2008, la Banque d'Espagne est aujourd'hui profondément remise en question pour sa gestion de la restructuration du secteur financier, affaibli par l'explosion de la bulle immobilière.

Avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires