Elle confesse les fraudeurs

20/12/10 à 10:21 - Mise à jour à 10:21

Source: Trends-Tendances

Qui est Véronique Tai, nouvelle présidente du collège du SDA, qui supervise le "point de contact régularisation", sorte de confessionnal financier où le contribuable repentant vient avouer son péché fiscal avant de payer les indulgences "ad hoc" ?

Elle confesse les fraudeurs

Depuis le 1er mai dernier, Véronique Tai est la nouvelle présidente du collège du Service des décisions anticipées en matière fiscale (SDA) qui, outre les rulings (accords fiscaux préalables), gère de manière totalement autonome la procédure de régularisation fiscale au sein du SPF Finances.

A ce poste, elle supervise le "point de contact régularisation", sorte de confessionnal financier où le contribuable repentant vient avouer son péché fiscal avant de payer les indulgences ad hoc. Les décisions finales sont prises par ledit collège composé de six membres, généralement à l'unanimité des voix. Mais c'est elle qui, au nom du collège, appose sa signature officielle au bas des attestations de régularisation délivrées aux contribuables indélicats ainsi absous.

Fiscaliste bardée de diplômes et dotée d'une belle expérience dans le privé, chez ce qui s'appelait encore à l'époque Coopers & Lybrand, cette femme de 42 ans est entrée au ministère des Finances au milieu des années 1990 en tant qu'inspecteur affecté aux contributions directes. Son arrivée au collège remonte à 2004, après un passage au cabinet du ministre des Finances, Didier Reynders. Professeur à l'ULB, elle est membre du Conseil supérieur des finances et de la Commission des normes comptables.

Sébastien Buron

En savoir plus sur:

Nos partenaires