Directeur financier : un rôle de plus en plus "stratégique"

03/02/11 à 15:13 - Mise à jour à 15:13

Source: Trends-Tendances

A la suite de la dernière crise financière, les directeurs financiers belges constatent que leur fonction glisse de plus en plus du simple contrôle financier vers un rôle plus stratégique. D'entretiens menés avec 25 grands CFO belges, la Vlerick School a identifié des leçons à tirer du passé... et des conseils pour l'avenir.

Directeur financier : un rôle de plus en plus "stratégique"

© Thinkstock

A la suite de la dernière crise financière, les directeurs financiers belges constatent que leur fonction glisse de plus en plus du simple contrôle financier vers un rôle plus stratégique. C'est l'une des conclusions d'une enquête menée par les professeurs Regine Slagmulder et Kurt Verweire (Performance Management Research Platform de la Vlerick Leuven Gent Management School), en collaboration avec le bureau d'étude The Performance Factory.

L'enquête a été menée auprès de 25 chief financial officers belges (dont les CFO de Duvel Moortgat, Belgacom, Unilever, Randstad et Toyota-Motor Europe). "Elle confirme par ailleurs une tendance générale dans cette direction au niveau mondial", souligne la Vlerick School dans un communiqué.

Avant la crise, "le directeur financier fournissait essentiellement des moyens financiers à partir de la ligne de touche mais, aujourd'hui, il se voit de plus en plus souvent demander de vérifier les chiffres et de participer aux décisions dans les questions stratégiques", pointe encore l'école de commerce flamande.

Un point varie, cependant : le degré d'implication. "Certains directeurs financiers actifs au plus haut niveau sont ainsi fortement impliqués dans la définition concrète d'une stratégie alors que d'autres, travaillant au niveau des business units, concentrent plutôt leurs efforts sur la communication, la transmission et la mise en oeuvre de la stratégie. Il va de soi qu'outre cet aspect stratégique, des responsabilités de base comme le contrôle des dépenses, du cash-flow et de la gestion des risques, ainsi que le respect des règles, restent prioritaires."

La crise financière a forcé de nombreuses entreprises à prendre quelques libertés avec le modèle business as usual, indique la Vlerick School. "Il s'en est suivi un déluge de réactions de panique, de refontes de la réglementation, d'analyse macroéconomiques et de prévisions de reprise. Maintenant que la crise est quelque peu maîtrisée, deux questions importantes se posent. Que nous ont appris les deux dernières années ? Comment nous préparer à la reprise économique ?"

Des entretiens menés avec les grands CFO belges, les auteurs de l'étude ont tiré 34 leçons du passé et 20 conseils pour la reprise, "qui forment ensemble un fil conducteur pratique pour les entreprises ballottées par les derniers remous de la crise".

Les principales leçons à tirer du passé pour les directeurs financiers belges...

- Adaptez vos analyses et prévisions aux nouvelles exigences

- Ne vous occupez pas uniquement des frais mais aussi des revenus

- Il faut parfois oublier les "vieilles vérités"

- Retenez ceci : "Le cash est à nouveau roi !"

- Affinez votre processus de budgétisation

- Travaillez également sur d'autres processus

- Quid de l'aspect humain ?

- N'oubliez pas vos partenaires

- Créez de la flexibilité pour l'avenir

- Veillez toujours à votre intégrité

... Et les principaux conseils pour la reprise qu'ils devraient suivre dès maintenant

- Regardez plus loin que les analyses classiques

- Evitez le "boomerang budgétaire"

- Apprêtez-vous à appliquer concrètement toutes ces mesures

Trends.be

En savoir plus sur:

Nos partenaires