Dexia et la chambre de Mariani : info ou intox ?

11/10/11 à 16:49 - Mise à jour à 16:49

Source: Trends-Tendances

Le CEO de Dexia aurait-il profité d'une suite à l'année dans un hôtel cinq étoiles ? La période est bien entendu propice à la diffusion de ce genre d'informations... Le géant bancaire s'insurge devant cette "rumeur diffamatoire" et réplique, chiffres à l'appui.

Dexia et la chambre de Mariani : info ou intox ?

© Reuters

De Morgen écrit mardi que Pierre Mariani loge, depuis son entrée en fonction comme CEO de Dexia en octobre 2008, dans une suite de l'hôtel cinq étoiles Amigo, situé non loin de la Grand-Place. Coût : 545 euros la nuit, selon le journal flamand. Ce qui fait évidemment mauvais genre en ces temps de sauvetage in extremis du géant bancaire par les Etats.

Dans une réaction, Dexia tient à démentir des informations qu'il qualifie de "totalement erronées et diffamatoires" et dit étudier "toutes les mesures légales qui peuvent être envisagées en vue de mettre un terme à la publication de ces rumeurs diffamatoires".

Sa défense tient en deux points :

- "Aucune chambre d'hôtel n'est réservée à l'année à Bruxelles pour l'administrateur délégué."

- "Le tarif négocié pour la chambre qu'occupe l'administrateur délégué est de 185 euros (tarif octobre 2011)."

De prime abord, ces deux points pourraient sembler contradictoires. Dexia nie la réservation à l'année d'une chambre d'hôtel, pour ensuite livrer un "tarif négocié" pour une chambre effectivement occupée par le CEO.

Un contact téléphonique avec la porte-parole du groupe bancaire permet de lever les dernières incertitudes sur ce sujet des plus cruciaux en ces temps de crise : "Nous avons négocié un tarif, pas une chambre !, indique Ulrike Pommée, porte-parole de Dexia. Comme chaque année, nous avons négocié un tarif avec un hôtel - l'année dernière, il était par exemple de 145 euros." On est loin des 545 euros la nuit indiqués par De Morgen...

Bref, Dexia n'a réglé que les nuits effectivement passées par Pierre Mariani dans ladite chambre d'hôtel ? "Tout à fait, soit en moyenne deux nuits par semaine. Aucune chambre n'était réservée à l'année." Dont acte.

V.D.

En savoir plus sur:

Nos partenaires